Nouvelles du 14 Juillet 2014 »

 Nouvelles du 14 Juillet 2014

15/7/2014

Agence Artibonitienne de Presse (AAP)

42 A, Route Nationale #1, Descahos, Gonaïves/Haïti

E-mail: aapgonaives@ymail.com

Blog: agenceartibonitiennedepresse.bloguez.com

Web Site: www.aaphaiti.com

 -------------------

La grève de 24 heures de l’ANAMAH paralyse les assisses criminelles avec assistance de jury aux Gonaïves 

Gonaïves, 14 Juillet  2014-(AAP)-  La grève d’avertissement de 24 heures de l’Association Nationale des Magistrats Haïtiens (ANAMAH) pour réclamer le renouvellement du mandat de plusieurs dizaines de magistrats, arrivé à terme depuis plus d’un (1) an, a complètement paralysé le fonctionnement de l’appareil judiciaire des Gonaïves (département de l’Artibonite).

Ce lundi, la deuxième (2ème ) phase des assises criminelles avec assistance de jury a été reporté par les autorités judiciaires en raison de cet arrêt de travail.

Interrogé par une station de radio privée de la ville, Radio Gonaïves FM, le commissaire du gouvernement de la cité de l’indépendance, Enock Géné Génélus, a lancé un appel à la raison pour éviter que les inculpés continuent de croupir en prison.

Il souhaite la levée immédiate de cette grève en vue de favoriser la reprise des activités au tribunal.

Le Ministère de la Justice a annoncé la semaine écoulée à la population en général et aux acteurs judiciaires en particulier que de concert avec le Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ), les mandats d’une vingtaine de juges à travers les différentes juridictions du pays ont été renouvelés. 

Aux Gonaïves, le mandat du juge d’instruction  Denis Pierre Michel a été renouvelé par les autorités.

Parallèlement, l’ancien chef du Front de Résistance de l’Artibonite en 2004, Wilford Ferdinand dit « Tiwil », a été entendu lundi par le doyen du tribunal de première instance des Gonaïves.

Le chef du parquet, Enock Géné Génélus, place cette activité dans le cadre de ce qu’il appelle un «interrogatoire translatif».

Selon Me Génélus, Wilford Ferdinand devrait être jugé sous peu lors d’une séance spéciale d’assise criminelle sans assistance de jury.

AAP, 14 Juillet 2014

Category : reserved to connected users | Write a comment | Print

From the same author

Comments

| Contact author |