Nouvelles du 29 Mai 2014 »

 Nouvelles du 29 Mai 2014

30/5/2014

Agence Artibonitienne de Presse (AAP)

42 A, Route Nationale #1, Descahos, Gonaïves/Haïti

E-mail: aapgonaives@ymail.com

Blog: agenceartibonitiennedepresse.bloguez.com

Web Site: www.aaphaiti.com

----------------------- 

Jean-Michel Auguste confirme sa démission et sa volonté de se présenter aux sénatoriales

Gonaïves, 29 Mai 2014-(AAP)- Le délégué départemental de l’Artibonite, Jean-Michel Auguste, a confirmé jeudi qu’il n’est plus le représentant du pouvoir exécutif dans cette région.

Interrogé par un groupe de journalistes, M. Auguste a déclaré avoir remis sa lettre de démission à ses supérieures hiérarchiques depuis tantôt deux (2) mois.

« Je suis un potentiel candidat au sénat pour le Parti Haïtien Tèt Kale (PHTK). Je remets ma démission en vue de répondre aux exigences constitutionnelles », a indiqué Jean-Michel Auguste.

L’ancien délégué départemental déclare attendre la publication de l’arrêté présidentiel nommant son successeur.

« Pour l’instant, je ne fais que liquider les affaires courantes au sein de la délégation de l’Artibonite », a-t-il lâché.

Jean-Michel Auguste, actuel coordonnateur départemental du PHTK, a été investi délégué de l’Artibonite le 6 septembre 2011, au cours d’une cérémonie tenue au Palais National.

Le pasteur Emmanuel Alexandre, un proche du pouvoir en place, et le vice-délégué de l’arrondissement de Dessalines, Joseph Wadner, seraient les mieux placer pour occuper ce poste, a appris l’AAP d’une source digne de foi.

AAP, 29 Mai 2014

Le concours de beauté  Miss Haïti 2014 officiellement lancé aux Gonaïves

Gonaïves, 29 Mai 2014-(AAP)- Deux (2) responsables du Ministère du Tourisme et des Industries Créatives, Carine Beauvoir et Pascale Hilaire, ont officiellement lancé jeudi aux Gonaïves (département de l’Artibonite) le concours de beauté Miss Haïti 2014.

Les responsables invitent les intéressées à déposer une demande d’inscription au local du restaurant « Kay Dubousquet », sis à l’angle des rues Jean-Jacques Dessalines et Louverture. Le Ministère n’ayant pas une représentation dans la cité de l’indépendance.

Un frais de deux mille (2.000) gourdes est réclamé à chaque candidate. Les inscriptions se termineront le 21 juin 2014.

D’après les explications fournies par Mme Pascale Hilaire, cinq (5) candidates seront sélectionnées par département. Parmi les sélectionnées, les deux (2) meilleures doivent se rendre à Port-au-Prince pour prendre part à la phase finale qui durera cinq (5) à sept (7) semaines.

Pascale Hilaire a indiqué que la grande finale se tiendra dans la capitale haïtienne le 6 septembre.

« La Miss Haïti 2014 aura à représenter le pays dans les concours internationaux », s’est elle exclamée.

 Selon le Ministère du Tourisme, cette activité culturelle vise à faire découvrir la richesse, la beauté et les capacités de notre terroir à travers les femmes.

Être haïtienne (connaitre la culture et l’histoire du pays) ; avoir entre 18 et 25 ans; être célibataire ; ne pas avoir d’enfants ; avoir un bon physique : taille et poids proportionnels ; taille minimum de 1m70 ; avoir un passeport haïtien valide (où être éligible à s’en procurer un) ; parler français et créole ; niveau de scolarité : minimum Bacc 2 ; être disponible de juillet à septembre ; ne jamais avoir commis de crime ou avoir posé de gestes inappropriés (photographies ou films), qui peuvent causer l’embarras pour les parties si elles étaient divulguées à une date ultérieure ; acquitter les frais d’inscription de 2,000 gourdes (ou 45 dollars américains) sont les critères de sélection de Miss Haïti 2014.

AAP, 29 Mai 2014

Le vice-délégué de Dessalines lance un appel à la conscience citoyenne pour la réussite du processus électoral

Dessalines, 29 Mai 2014-(AAP)- Le vice-délégué de l’Arrondissement de Dessalines (bas-Artibonite), Wadner Joseph, a plaidé jeudi en faveur de l’implication des autorités et de la population en générale en vue de la réduction des actes de violences en période électorale.

Dans une interview à l’AAP, M. Joseph a fait savoir que le processus électoral sera bâclé si toutes les couches de la société ne mettent pas la main à la pâte.

Par ailleurs, le vice-délégué de Dessalines dit regretter le fait que la notion de civisme tend à disparaitre dans le pays. A cause de cette situation, a-t-il poursuivi, il est difficile de parler de participation citoyenne à la réussite de certaines initiatives qui s’avèrent nécessaires au développement de la République.   

«  On pourrait même dire qu’aujourd’hui que le civisme est vide de sens pour la majorité des citoyens haïtiens. A cause de la faiblesse et la dégradation de notre système éducatif, malgré les multiples efforts consentis par l’Etat et les autorités locales », a déploré M. Joseph.

Wadner Joseph estime que les faiblesses du système éducatif sont également à la base des actes de violence qui perturbent le bon déroulement des élections. Il lance un appel à la conscience citoyenne pour la pleine réussite des prochaines joutes électorales.

« Aujourd’hui plus que jamais nous voulons que les élections ne soient plus porteuses de malheur mais, du changement que nous prônons depuis des lustres », a-t-il martelé,

M. Joseph prône enfin l’émergence d’une nouvelle classe de politiciens dans le pays.

Il souhaite entre autres la vulgarisation de la notion de gouvernance locale et son importance dans le développement d’Haïti et la promotion d’une culture de dialogue entre la population et les autorités sur des thèmes d’intérêt général.

AAP, 29 Mai 2014

 

Category : reserved to connected users | Write a comment | Print

From the same author

Comments

| Contact author |