Nouvelles du 14 Janvier 2014 »

 Nouvelles du 14 Janvier 2014

15/1/2014

Agence Artibonitienne de Presse (AAP)

42 A, Route Nationale #1, Descahos, Gonaïves/Haïti

E-mail: aapgonaives@ymail.com

Blog: agenceartibonitiennedepresse.bloguez.com

Web Site: www.aaphaiti.com

 -------------------------

L’audition de Wilfort Ferdinand encore une fois renvoyée à la huitaine

Gonaïves, 14 Janvier 2014-(AAP)- Le Président de la Cour d’appel des Gonaïves (département de l’Artibonite), Me Octélus Dorvilien, a indiqué mardi que l’audition de l’ancien responsable du Front National de Résistance (FRN), Wilfort Ferdinand alias « Ti Wil » a été renvoyé pour le mardi 21 Janvier 2014.

Interrogé par des journalistes, M. Dorvilien a déclaré que toutes les dispositions ont été prises pour entendre l’activiste politique. Mais, a-t-il souligné, un problème de temps a de nouveau tout basculé.

« Deux autres accusés, Jerry Bien-Aimé et Charles Sylvestre, qui devraient être entendu ont constitué avocat en pleine séance. Ils ont Me Guy Jacob Latortue. Et, ce dernier a accepté. A cause de ses inconvénients, le temps d’audience a été écoulé. Selon les principes de droit, il n’y a pas d’autres moyens que de renvoyer l’affaire à la huitaine », a expliqué le Magistrat.

Pour sa part, le défenseur de « Ti Will », Me Guy Jacob Latortue, déclare n’avoir aucun problème avec la décision de la cour d’appel.

Me Latortue a fait savoir que la population gonaïvienne n’attendra pas trop de temps pour connaitre la fin de cette affaire.

« Notre client pourrait bénéficier d’une main levée puisque les charges retenues contre lui ne sont pas consistante », a lâché l’homme de loi.

Plusieurs charges d’accusations dont « association de malfaiteur, vol de véhicules et assassinats » sont retenues contre Wilfort Ferdinand.

AAP, 14 Janvier 2014

*** Une vingtaine de personnes ayant travaillé dans le programme d’assainissement des rues de la ville des Gonaïves (département de l’Artibonite) pendant des fêtes de fin d’année et du nouvel an, ont organisé mardi un sit-in devant les locaux de l’administration publique pour réclamer du président de la commission communale, Steevens Saint-Fleur, le paiement de leurs salaires. Les protestataires menacent d’employer la manière forte pour contraindre le conseil communal à satisfaire leurs revendications.

Category : reserved to connected users | Write a comment | Print

From the same author

Comments

| Contact author |