Nouvelles du 01 octobre 2013 »

 Nouvelles du 01 octobre 2013

2/10/2013

Agence Artibonitienne de Presse (AAP)

42 A, Route Nationale #1, Descahos, Gonaïves/Haïti

E-mail: aapgonaives@ymail.com

Blog: agenceartibonitiennedepresse.bloguez.com

Web Site: www.aaphaiti.com

-------------------------------------------------------- 

Les membres du groupe des « indigènes » cassent des vitres, lancent des pierres, érigent des barricades et détruisent des documents importants à l’EDSEG 

Gonaïves, 1er Octobre 2013-(AAP)- Des étudiants de l’Ecole de Droit et des Sciences Economiques des Gonaïves (EDSEG), membres du  groupe des «indigènes » ont bloqué tôt ce mardi  la route nationale #1 au niveau de cette institution.

Les étudiants exigent le départ des membres du décanat. Ils protestent contre ce qu’ils appellent les dérives enregistrées au sein de l’EDSEG.

Au cours de ce mouvement, ces étudiants protestataires ont dressé des barricades enflammées sur la route nouvellement construite. Ils ont également lancé des jets de pierres et des tessons de bouteilles sur les passants.

Cette situation a complètement paralysé la circulation des véhicules au niveau des carrefours Détour Laborde et Turène. Les institutions scolaires se trouvant dans la zone étaient obligés de garder leurs portes fermées en raison de ce mouvement.

La route a été débloquée quelques instants après suite à l’intervention des agents de la force de l’ordre qui ont fait usage de gaz lacrymogène. Les policiers ont contraint les membres du groupe des « indigènes » à prendre la fuite.

Quatre (4) étudiants de la section Administration, Economique et Sociale (AES) ont été interpellés. Ils ont été libérés  grâce à l’intervention des membres du décanat.

Après le départ des policiers, les étudiants ont revenu à la charge. Ils ont cassé une vitre du laboratoire informatique de l’école et détruit des documents importants, a constaté un reporter de l’AAP.

L’un des membres du décanat de l’Ecole de Droit et des Sciences Economiques des Gonaïves (EDSEG), Daniel Dupiton,  a indiqué que les responsables décident de prendre en main la destinée de l’école fermée depuis environ un mois par les membres de la structure dénommée groupe des « indigènes ».

« Le bal est fini. Nous n’avons pas l’intention de lâcher prise. Ces étudiants sont définitivement expulsés de l’école de droit et des sciences économiques des Gonaïves », a déclaré Daniel Dupiton qui a dénoncé les violences exercées par les membres du groupe des « indigènes » sur les passants, les écoliers et les employés de l’EDSEG.

Daniel Dupiton a sollicité l’intervention  de la population pour les aider à mettre un terme aux actions commises par ces étudiants.

AAP, 01 Octobre 2013

Category : reserved to connected users | Write a comment | Print

From the same author

Comments

| Contact author |