Nouvelles du 24 septembre 2013 »

 Nouvelles du 24 septembre 2013

25/9/2013

Agence Artibonitienne de Presse (AAP)

42 A, Route Nationale #1, Descahos, Gonaïves/Haïti

E-mail: aapgonaives@ymail.com

Blog: agenceartibonitiennedepresse.bloguez.com

Web Site: www.aaphaiti.com

-------------------------------------------- 

Des étudiants de l’EDSEG exigent le départ des membres du décanat comme solution de sortie de crise

Gonaïves, 24 septembre 2013-(AAP)- Des étudiants de l’Ecole de Droit et des Sciences Economiques des Gonaïves (EDSEG) ont exigé mardi le départ des membres du décanat comme l’unique issue à la crise qui ronge cette institution depuis plusieurs semaines.

Les étudiants ont fait cette déclaration au cours d’une manifestation organisée sur la cour de la faculté pour dénoncer ce qu’ils appellent la mauvaise gestion de cette institution.  

Lors de ce mouvement, ces étudiants qui font partie de la structure dénommée « groupe des indigènes »  ont de nouveau fermé les portes de l’EDSEG.

Selon les protestataires, le bâtonnat des Gonaïves (département de l’Artibonite) ne serait pas compétent pour trancher dans cette affaire. Ils réclament l’intervention du Rectorat de l’Université d’Etat d’Haïti (RUEH).

Par ailleurs, les membres du groupe des indigènes se sont élevés contre les récentes déclarations du président du conseil de direction de la faculté, Me Joseph Mécène Jean-Louis.

Me Jean-Louis avait exigé aux étudiants de présenter des excuses publiques aux membres du décanat qui décident de « passer l’éponge » sur leur récente mesure visant à les renvoyer de l’institution pour « comportement irrespectueux ».

Interrogés par l’AAP, un autre groupe d’étudiants de l’EDSEG ont dénoncé le comportement de leurs collègues du groupe des indigènes qui ne sont pas favorables à une solution négociée à la crise.

 

Selon ces étudiants, des personnalités influentes de la ville des Gonaïves et les responsables des « annexes de Port-au-Prince » seraient à l’origine de ce mouvement qui vise à renverser certains membres du décanat.

 

Ces étudiants menacent prendre « les choses en main » si les membres du groupe des indigènes continuent de perturber le fonctionnement de l’EDSEG.

 

D’ailleurs, ont-il fait savoir, de nombreux collègues commencent à se désolidariser de ce mouvement.

AAP, 24 septembre 2013

Prestation de serment de 30 pasteurs des Gonaïves 

Gonaïves, 24 septembre 2013-(AAP)- Trente (30) pasteurs issus de la structure dénommée « Mouvement de l’Unité des Eglises de l’Artibonite (MUEA) », proche du parti Ayiti An Aksyon (AAA), ont prêté serment ce mardi par-devant les autorités judiciaires et les responsables départementaux du Ministère des Cultes.

La cérémonie s’est déroulée au parquet des Gonaïves (département de l’Artibonite).

Dans son discours de circonstance, le commissaire du gouvernement près le tribunal de première instance, Me Enock Géné Génélus, qui faisait office de Ministère public, s’est félicité de la réalisation de cette cérémonie, la première de cette importance réalisée dans la cité de l’indépendance.

Enock Géné Génélus a rappelé aux récipiendaires qu’être pasteur est avant tout une question de vocation. « Le serment que vous prêtez par-devant les autorités de respecter les lois et la constitution de la République ne fait pas de vous des pasteurs », a-t-il lancé.

Le chef du parquet a fait savoir qu’il était très difficile avant les années 1980 de devenir pasteur en Haïti.

Il s’est également félicité des efforts consentis par  les différents secteurs du pays  pour jeter les murs de la discrimination et de l’exclusion.

« Que vous soyez des quartiers populaires ou résidentiels, des villes comme des sections communales, vous êtes pasteurs », a déclaré le chef du parquet  soulignant que la tâche ne sera pas facile pour ces derniers.

Enock Géné Génélus invite les nouveaux leaders religieux à faire preuve de tolérance et de discernement pour qu’ils soient en mesure d’accomplir leur mission.

Pour sa part, le directeur départemental du Ministère des cultes, Pasteur Hébert Pélissier,  a indiqué qu’avec cette cérémonie, les barrières sont levées pour les pasteurs du département qui, dit-il, avaient toutes les peines du monde pour être reconnus par les autorités.

« Nul ne sait combien nous avons souffert et combien notre parcours a été difficile de l’ordination jusqu’à la prestation de serment », a rappelé le pasteur Pélissier qui recommande à tous les pasteurs non encore assermentés à emboiter le pas.

Plusieurs personnalités dont Youri Latortue, chef de file du parti Ayiti An Aksyon (AAA), ont pris part à cette cérémonie présidée par le doyen ai du tribunal de première instance des Gonaïves, Me Berry Petit-Frère.

AAP, 24 septembre 2013

 

Category : reserved to connected users | Write a comment | Print

From the same author

Comments

| Contact author |