Nouvelles du 20 septembre 2013 »

 Nouvelles du 20 septembre 2013

21/9/2013

Agence Artibonitienne de Presse (AAP)

42 A, Route Nationale #1, Descahos, Gonaïves/Haïti

E-mail: aapgonaives@ymail.com

Blog: agenceartibonitiennedepresse.bloguez.com

Web Site: www.aaphaiti.com

------------------------------------------------- 

La cérémonie de graduation de 200 étudiants de l’EDSEG perturbée par leurs camarades du groupe « indigènes » 

Gonaïves, 20 septembre 2013-(AAP)- Des étudiants expulsés de l’Ecole de Droit et des Sciences Economiques des Gonaïves (EDSEG) ont bloqué vendredi la cérémonie de graduation de leurs camarades de la section “Administration Economique et Sociale (AES)”.

Les membres du groupe « indigènes » ont fait irruption dans l’enceinte de la Cathédrale du souvenir des Gonaïves (département de l’Artibonite) pour arrêter une cérémonie religieuse organisée dans le cadre dans la graduation  de deux cent (200) étudiants finissants de l’AES.

Se sentant indigner, les gradués et les invités ont vidé les lieux.

Le président du comité central de l’Ecole de Droit et des Sciences Economiques des Gonaïves, M. Albert Hébreux, a dénoncé énergiquement le comportement des étudiants protestataires.

 « Ils agissent comme bon leur semble. Ils ne veulent pas entendre raison, ni non plus s’entendre avec les autres étudiants », a déploré Albret Hébreux qui a rappelé l’ensemble des revendications formulées par les étudiants.

M. Hébreux croit que ses collègues ont d’autres motivations puisque le comité central a été écarté du mouvement.

Il invite ses camarades protestataires au dialogue. Selon lui, à l’université, les problèmes ne doivent pas être résolus de la même façon que la rue.

De son côté, l’un des porte-paroles des indigènes, Wagens Brutus, dit regretter l’acte posé par ses collaborateurs. Mais, souligne-t-il, ses collègues n’avaient pas d’autre choix.

« Dans la situation actuelle, il est impossible d’accepter la réalisation de cette cérémonie de graduation. Nous avons péché. Un jour, nos collègues comprendront le bien fondé de notre réaction », a lâché Wagens Brutus.

Parallèlement, un membre du décanat de l’EDSEG, Daniel Dupiton, a précisé que six (6) étudiants ont été expulsés définitivement de la faculté.

M. Dupiton a fait savoir que le conseil va statuer sur le cas d’un 7ème étudiant figuré sur la liste.

Par ailleurs, Daniel Dupiton a annoncé la tenue d’une rencontre au niveau du  conseil de direction de la faculté pour déterminer la date de la réouverture de l’institution.

Selon Daniel Dupiton, les discussions devraient porter sur la reprise du processus d’inscription des nouveaux inscrits, bloqué par les étudiants, membres du groupe des « indigènes », pour protester, disaient-ils, contre l’augmentation des frais d’inscription.

Il a enfin fait savoir que le décanat ne se laissera pas intimider dans sa lutte pour l’établissement d’un climat de paix au sein de l’école de droit et des sciences économiques des Gonaïves.

Une trentaine d’étudiants de l’Ecole de Droit et des Sciences Economiques des Gonaïves (EDSEG) ont bloqué mercredi la route nationale #1, au niveau de ladite école, pour protester contre la décision du conseil de direction de renvoyer leurs camarades.

Dans une note de résolution rendue publique hier mardi, le Conseil de Direction de l’Ecole

a informé que les étudiants ont été renvoyés définitivement pour comportement irrespectueux à l’endroit des membres du décanat et du personnel administratif.

AAP, 20 septembre 2013

Category : reserved to connected users | Write a comment | Print

From the same author

Comments

| Contact author |