Nouvelles du 12 septembre 2013 »

 Nouvelles du 12 septembre 2013

9/12/2013

Agence Artibonitienne de Presse (AAP)

42 A, Route Nationale #1, Descahos, Gonaïves/Haïti

E-mail: aapgonaives@ymail.com

Blog: agenceartibonitiennedepresse.bloguez.com

Web Site: www.aaphaiti.com

-------------------------------------------------------------------------- 

Un responsable de l’EDSEG dénonce les manœuvres visant à perturber la bonne marche de cette institution

Gonaïves, 12 septembre 2013-(AAP)- L’un des membres du décanat de l’Ecole de Droit et des Sciences Economiques des Gonaïves (EDSEG), Daniel Dupiton,  a apporté jeudi des précisions sur les mouvements orchestrés au sein de l’institution par un groupe d’étudiants pour dénoncer ce qu’ils appellent la mauvaise gestion des responsables.

Interrogé par l’AAP, M. Dupiton a estimé que les problèmes soulevés par les étudiants n’ont aucun « fondement administratif » et font suite à une décision du décanat d’ajouter cette année cent cinquante (150) gourdes sur les frais d’inscription.

«Nous avons envisagé d’utiliser cet argent dans la fabrication de cartes d’accréditation pour les étudiants en vue de contrer les problèmes enregistrés notamment avec les nouveaux inscrits», a expliqué Daniel Dupiton, ajoutant que les responsables de l’EDSEG ne peuvent pas rester les bras croisés face aux dérives provoqués par ce groupuscule qui ne défend que ses propres intérêts.

Daniel Dupiton a pointé du doigt les responsables des « annexes » de Port-au-Prince (capitale d’Haïti) et des étudiants « racketteurs » qui seraient responsables de ces mouvements dont l’objectif est de perturber la faculté.

«Les initiateurs de ces mouvements insultent les professeurs et les responsables du décanat comme bon leur semble. Ils ont même menacé de mettre le feu au bâtiment et à la bibliothèque de la faculté», s’est indigné Daniel Dupiton, soulignant que les perturbateurs dont la plus part viennent d’autres communes du département n’ont aucun intérêt à ce que la faculté progresse.

Citant les sources d’informations dont il dispose,  Daniel Dupiton a indiqué que des fortes sommes ont été investies par «ce secteur mafieux » en vue de saboter  les efforts consentis par les responsables pour régulariser l’EDSEG qui est au service de tout le pays.

Il rejette d’un revers de main les accusations formulées contre lui par les étudiants protestataires. Ces derniers accusent M. Dupiton de proférer des menaces de mort à leur encontre.

« Je regrette que mon nom soit associé à des manœuvres déloyales parce que je décide de faire respecter les principes d’une institution aussi prestigieuse que l’Ecole de Droit et des Sciences Economiques des Gonaïves », a-t-il déploré.

AAP, 12 septembre 2013 

 

Vers la célébration de la fête patronale de La Croix-Périsse

 

La Croix-Périsse, 12 septembre 2013-(AAP)- Les habitants de La Croix-Périsse, première (1ère) section communale de l’Estère (haut-Artibonite), se préparent activement à célébrer ce week-end la Sainte-Croix, leur sainte patronne.

 

Diverses activités sont prévues pour rehausser l’ampleur des festivités.

 

Des travaux d’assainissement sont en cours dans la zone. Plusieurs championnats de football dont la « Coupe Sainte-Croix » devraient prendre fin la veille de la patronale, le 13 septembre.

 

Un membre de la commission chargée de réaliser cette fête, Lucnerson Louima, a indiqué à l’AAP que  dans la soirée du 13 au 14 septembre, un disc-jockey (dj), des groupes musicaux et des jeunes artistes de la zone devraient performer dans le cadre d’un mini-festival culturel.

 

Plusieurs  groupes  musicaux de tendance racine devraient également performer au cours de cette même soirée.  

 

Des pèlerins venus d’autres communes du haut-Artibonite commencent à investir la localité de Grand-chemin, principale zone de réalisation des activités culturelles.

 

Des foulards, des produits artisanaux et autres sont déjà exposés dans les parages de la chapelle Sainte-Croix.  

 

« Nous profitons toujours de la Sainte-Croix pour écouler certains de nos produits. Même si les choses ne sont pas comme avant, nous sommes obligés d’y participer parce que la fête est devenue une tradition », a déclaré un pèlerin.

 

La messe traditionnelle sera célébrée le samedi 14 septembre à la chapelle Sainte-Croix en présence notamment des élus locaux et des agents exécutifs intérimaires de la commune.

 

AAP, 12 septembre 2013 

 

Category : reserved to connected users | Write a comment | Print

From the same author

Comments

| Contact author |