Nouvelles du 05 septembre 2013 »

 Nouvelles du 05 septembre 2013

6/9/2013

Agence Artibonitienne de Presse (AAP)

42 A, Route Nationale #1, Descahos, Gonaïves/Haïti

E-mail: aapgonaives@ymail.com

Blog: agenceartibonitiennedepresse.bloguez.com

Web Site: www.aaphaiti.com

-------------------------------------------------------------------------- 

Oxfam et l’Union européenne lancent un projet visant à améliorer la sécurité alimentaire dans la vallée de l’Artibonite 

Gonaïves, 5 septembre 2013-(AAP)- L’organisation internationale Oxfam et l’Union Européenne (UE) ont lancé jeudi à l’Estère (haut-Artibonite) le Projet d’Amélioration de la Sécurité Alimentaire dans la Vallée de l’Artibonite (PASAVA).

Ce projet d’un montant de 2.22 millions d’euros sera exécuté dans huit communes du département dont Desdunes, l’Estère, Dessalines et Petite-Rivière de l’Artibonite.

Le PASAVA devrait toucher 63.000 familles vivant, en majeure partie, de la production agricole. 

Selon les initiateurs, le Projet d’Amélioration de la Sécurité Alimentaire dans la Vallée de l’Artibonite vise entre autres à améliorer la qualité et la quantité des denrées agricoles produites dans la région. Il vise également à garantir un plus grand accès des femmes et des enfants à une nutrition équilibrée.

Les principaux bénéficiaires seront les producteurs de riz, les éleveurs, les coopératives et les associations impliquées dans le secteur d’élevage.

Le directeur de l’Oxfam en Haïti, Vincent Maurepas Jeudy, a indiqué que le PASAVA va permettre aux agriculteurs de fournir des produits de qualité sur le marché local et de satisfaire les besoins d’alimentation des familles.

Pour sa part, le ministre de l’Agriculture, l’agronome Thomas Jacques, s’est réjoui de cette initiative qui, estime-t-il, va contribuer au développement du secteur agricole dans la vallée de l’Artibonite.

Thomas Jacques renouvelle la volonté de son ministère de continuer à travailler en vue d’améliorer les conditions de vie des agriculteurs.

De leur coté, les organisations bénéficiaires se sont félicitées de la mise en place du PASAVA qui, disent-elles, va aider les agriculteurs à mener à bien leurs activités.

Le programme est financé par l’Union Européenne. Il sera exécuté sur une période de 30 mois par l’Oxfam en partenariat avec le Ministère de l’Agriculture, des Ressources Naturelles et du Développement Rural (MARNDR) et les organisations locales notamment le Réseau des Associations Coopératives pour la Production Agricole dans le Bas-Artibonite (RACPABA) et l’association haïtienne pour la Promotion d’un Développement Autonome (PRODEVA).

AAP, 5 septembre 2013

Libération de l’une des personnes arrêtées dans le cadre de l’enquête ouverte sur l’assassinat de Juvenson Gédéon 

Gonaïves, 05 septembre 2013-(AAP)- Les autorités judiciaires des Gonaïves (département de l’Artibonite) ont ordonné jeudi la libération de Claire Jacques Sylvain, l’une des trois (3) personnes appréhendées par la police dans le cadre de l’enquête ouverte sur l’enlèvement et l’assassinat de Juvenson Gédéon, un enfant de onze (11) ans.

Juvenson Gédéon a été enlevé le mardi 25 aout  dernier à Biennac 16 (nord de la ville). Il a été retrouvé mort vingt quatre (24) heures plus tard avec une corde autour du cou et un sachet noir à la tête.

Une source proche du parquet des Gonaïves a indiqué que la jeune fille a été libérée pour insuffisance de preuve. Cependant, elle doit rester à la disposition de la justice pour la suite de l’enquête.

Interrogée par une station de radio privée de la ville « Radio Gonaïves FM », Claire Jacques Sylvain, nie toute implication dans le dossier de l’assassinat de Juvenson Gédéon.

« Je ne serais pas libérée aujourd’hui, si j’étais impliquée dans l’enlèvement de l’enfant », a lancé Claire Jacques Sylvain qui lance un appel à la prudence à toutes les jeunes de son âge pour qu’elles évitent de livrer leurs numéros de téléphone à des inconnus.

Les deux principaux accusés Wesley Mertilien (23 ans) et Henry Stinfil (27 ans), alias Fréro gangster, sont toujours gardés à vue au commissariat de police des Gonaïves.

Un prénommé Léo est activement recherché par les autorités.

AAP, 05 septembre 2013 

Zantray/Gonaïves dénonce les manœuvres visant à ternir l’image du chef du parquet

Gonaïves, 05 septembre 2013-(AAP)- La branche locale de l’organisation dénommée « Zanfan Tradisyon Ayisyen/ les enfants de la tradition haïtienne (ZANTRAY en créole)» a dénoncé jeudi  les manœuvres orchestrées par un secteur politique de la ville des Gonaïves (département de l’Artibonite) en vue de ternir l’image du chef du parquet, Enock Géné Génélus.

Interrogé par l’AAP, le président de ZANTRAY/Gonaïves, Jean-Claude Noël, a indiqué que ces manœuvres ont entre autres objectifs de créer un climat de tension entre le commissaire du gouvernement et d’autres personnalités de la ville.

« L’enquête que nous avons diligenté sur cette affaire nous a mis sur la piste du  réseau politique qui se trouve derrière cette vaste campagne», a déclaré Jean-Claude Noël, soulignant que ce groupe, à travers ses textos (SMS), cherche également à atteindre le secteur vodou.

Le président de ZANTRAY-Gonaïves dit prendre acte des tentatives dudit secteur pour déstabiliser la ville.

 Il informe que les vodouisants vont se réunir sous peu en vue de donner une réponse proportionnelle à ces actions.

Le magistrat instructeur, Pierre Michel Denis, a dénoncé la semaine écoulée ce qu’il appelle « les graves menaces de mort » dont il serait l’objet dans le cadre de l’instruction d’une affaire.

Pierre Michel Denis qui s’exprimait au cours d’une conférence de presse a pointé du doigt des proches du commissaire du gouvernement près le tribunal de première instance des Gonaïves (département de l’Artibonite), Enock Géné Génélus.

D’autres personnalités de la ville ont dénoncé également les menaces qu’ils auraient reçues  de la part de gens qui se font passer pour des proches du chef du parquet.

AAP, 05 septembre 2013

Category : reserved to connected users | Write a comment | Print

From the same author

Comments

| Contact author |