Nouvelles du 28 août 2013 »

 Nouvelles du 28 août 2013

29/8/2013

Agence Artibonitienne de Presse (AAP)

42 A, Route Nationale #1, Descahos, Gonaïves/Haïti

E-mail: aapgonaives@ymail.com

Blog: agenceartibonitiennedepresse.bloguez.com

Web Site: www.aaphaiti.com

-----------------------------------------------------------------------------

Un magistrat instructeur des Gonaïves dénonce les menaces de mort qu’il serait l’objet

Gonaïves, 28 Août  2013-(AAP)- Le magistrat instructeur, Pierre Michel Denis, a dénoncé mercredi ce qu’il appelle « les graves menaces de mort » dont il serait l’objet dans le cadre de l’instruction d’une affaire.

Pierre Michel Denis qui s’exprimait au cours d’une conférence de presse a pointé du doigt des proches du commissaire du gouvernement près le tribunal de première instance des Gonaïves (département de l’Artibonite), Enock Géné Génélus.

 « Les instigateurs de ces menaces me reprochent de n’avoir pas fait avancer l’enquête ouverte sur la tentative d’assassinat contre la fille du commissaire du gouvernement », a informé Me Denis qui dit prendre très au sérieux ces menaces qui font suite à une demande qu’il a faite auprès du parquet pour lui demander de mettre à sa disposition « le corps du délit ».

Me Pierre Michel Denis a indiqué que les objets réclamés depuis le 20 mai 2013 lui permettraient d’interroger les inculpés dans cette affaire.

« C’est mon droit en tant que juge d’instruction de réclamer du commissaire du gouvernement le corps du délit », a encore déclaré Denis Pierre Michel.

De son coté, le commissaire du gouvernement a minimisé les accusations formulées par le juge d’instruction.

Selon Me Génélus, ces messages téléphoniques font partie d’un complot ourdi par un certain secteur de la ville en vue de le mettre dos à dos avec le magistrat instructeur.

« Il s’agit également d’un montage visant à scandaliser la justice des Gonaïves », a lancé le chef du parquet.

Faisant savoir que le commissaire du gouvernement n’est pas gestionnaire des corps du délit, Enonck Géné Génélus a fait savoir que les objets réclamés par le juge d’instruction lui seront acheminés sous peu par le greffier en chef du parquet.

AAP, 28 Août  2013

Résurgence des actes de banditisme aux Gonaïves: un homme de 27 ans tué par balle dans le quartier de Trou-sable

Gonaïves, 28 Août  2013-(AAP)-  Un jeune homme de vingt sept  (27) ans,   Guima Erius, a été tué par balle mercredi à la ruelle Chrétienne (quartier populaire de Trou-sable), a constaté un reporter de l’AAP.

La victime a été touchée à deux (2) reprises au niveau de la poitrine.

Interrogée par des journalistes, Rosemanie Servius, une cousine de Guima Erius, a rapporté que ce dernier a été attaqué par un bandit au moment où il s’apprêtait à prendre un autobus pour se rendre de Port-au-Prince (Capitale d’Haïti).

Rosemanie Servius a indiqué que le bandit a eu le temps de prendre la fuite après avoir commis son forfait. L’incident s’est produit aux environs de 5:40 AM.

Le juge du tribunal de paix de la section Sud des Gonaïves, Me Clermond Saint-Louis, a déclaré avoir relevé deux (2) trous de balles sur le corps de la victime.

Me Saint-Louis a annoncé l’ouverture d’une enquête en vue de faire le jour sur cet assassinat.

Par ailleurs, le corps sans vie d’un habitant de la Ruelle Artéaga (Parc Vincent/Gonaïves), Prophète  Julien, a été découvert la semaine écoulée dans la localité de Mapou Lagon (1ère section communale de l’Estère).

Les assassins de M. Julien l’ont abattu de plusieurs balles à la tête avant de s’emparer de la camionnette qu’il conduisait. Les proches de Prophète Julien le décrivent comme un honnête citoyen et  un père de famille responsable.

Au cours de plusieurs interventions dans la presse, des riverains de la ruelle Patience (Trou-sable) avaient attiré l’attention des autorités sur un groupe des bandits lourdement armés qui opèrent dans cette zone.

Selon eux, ces bandits rançonnent les marchandes qui se lèvent tôt le matin pour se rendre au marché.

Réagissant à ces dénonciations, le commissaire du gouvernement près le tribunal de première instance, Enock Géné Génélus a invité les victimes d’actes de banditisme à porter plainte au commissariat de police ou au parquet au lieu, dit-il, de se plaindre au micro des journalistes.

« C’est un problème d’éducation civique. Les journalistes ne peuvent en aucun cas poursuivre un bandit », a martelé le commissaire du gouvernement qui a renouvelé  la volonté de la police et la justice de continuer à travailler pour mettre tous les malfrats perturbant la paix publique hors d’état de nuire.

AAP, 28 Août  2013

Des étudiants du programme FIA des Gonaïves réclament leur intégration dans le système éducatif

Gonaïves, 28 Août  2013-(AAP)-  Des étudiants du Programme de Formation Initiale Accélérée (FIA) ont bloqué mercredi l’entrée principale de la Direction Départementale de l’Artibonite du Ministère de l’Education pour réclamer leur intégration dans le système éducatif.

Les protestataires ont également bloqué la route nationale #1 au niveau de Gatereau (entrée nord de la ville). Une situation qui a paralysé la circulation sur cette route pendant plusieurs heures. La route a été débloquée grâce à l’intervention de la Police. 

Interrogés par des journalistes, les étudiants ont lancé des propos hostiles contre le ministre de l’éducation nationale et de la formation professionnelle (MENFP), Pierre Vanneur, qu’ils accusent de n’avoir pas respecté ses promesses envers eux.

Ils ont également critiqué le directeur départemental qui, selon eux, aurait refusé de les nommer.

Pour sa part, le directeur départemental de l’Education, Paul Emmanuel Laurent, a déploré le comportement des étudiants qui ont utilisé le matériel de bureau de l’institution pour bloquer la route nationale.

M. Laurent a précisé que la direction départementale de l’éducation n’a aucune compétente pour faire les nominations.

Il menace de mettre l’action publique en mouvement contre tous ceux qui sont impliqués dans les actes de sabotage perpétrés contre la direction départementale.

La Formation initiale accélérée (FIA) vise à doter le système éducatif d’environ 2000 maîtres qualifiés par an pour la prise en charge des nouveaux enfants qui entrent à l’école. Un total de 1386 étudiants-maîtres seraient déjà diplômés et gradués à travers le pays.

AAP, 28 Août  2013

Petite-Rivière de l’Artibonite, une commune en pleine extension, selon le vice-délégué de Dessalines 

Gonaïves, 28 Aout 2013-(AAP)- Le vice-délégué de l’Arrondissement de Dessalines, Wadner Joseph, a indiqué mardi que  depuis plusieurs mois, la commune de Petite-Rivière de l’Artibonite est le siège de plusieurs travaux d’infrastructures.

Le tronçon de route Pont-Sondé/Petite-Rivière a été réhabilité par les militaires équatoriens. Plusieurs kilomètres de rues sont adoquinées dans le centre-ville.

Le palais des trois rivières communément appelé Palais aux 365 portes est entrain d’être rénové. Les travaux sont lancés depuis plusieurs jours.  

Un nouveau bâtiment devant héberger le lycée Henry Christophe a été également construit. Il devrait être inauguré dans les prochains jours, a expliqué Wadner Joseph, ajoutant qu’une école nationale construite dans la localité de Ségur (2ème section communale) est également en attente d’inauguration.

Selon M. Joseph, des travaux d’aménagement ont été également réalisés au niveau de la rivière « l’Estère Beach » en vue de permettre aux touristes qui fréquentent l’espace d’être plus confortables.

« Petite-Rivière de l’Artibonite avance à grand pas sur le sentier du développement. C’est le résultat de la bonne entente qui règne entre les élus locaux et le gouvernement en place », a martelé Wadner Joseph

Les 28, 29 et 30 septembre prochain seront consacrés à la célébration de la Saint-Jérôme, fête patronale de la municipalité.

De nombreuses activités culturelles et religieuses seront réalisées pour rehausser l’éclat des festivités cette année.

D’un autre côté vice-délégué de Dessalines a félicité les responsables judiciaires et policières de la région qui, souligne-t-il, font un travail appréciable.

« Si l’arrondissement est calme aujourd’hui, c’est grâce aux efforts de ces hommes et femmes qui ont accepté de se mettre effectivement au service de la population », a soutenu M. Joseph.

 AAP, 28 aout 2013 

 

 

Category : reserved to connected users | Write a comment | Print

From the same author

Comments

| Contact author |