Nouvelles du 10 août 2013 »

 Nouvelles du 10 août 2013

8/10/2013

Agence Artibonitienne de Presse (AAP)

42 A, Route Nationale #1, Descahos, Gonaïves/Haïti

E-mail: aapgonaives@ymail.com

Blog: agenceartibonitiennedepresse.bloguez.com

Web Site: www.aaphaiti.com

 --------------------------------------------------------------------------------------

Carnaval 2014 : des organisations de base des Gonaïves se mobilisent et  pressent le chef de l’Etat de sortir de son silence

Gonaïves, 10 Août 2013 –(AAP)- Des organisations de base des Gonaïves (département de l’Artibonite) ont menacé ce samedi de manifester pacifiquement dans les rues de la ville pour contraindre le Président Joseph Michel Martelly à se prononcer sur la question relative à l’organisation des festivités carnavalesques de l’année 2014.

Interrogés par l’AAP, des responsables d’organisations des quartiers, de Descahos, de Parc-Vincent, de Trou-Sable, de Jubilée, de K-Soleil, de Raboteau... ont fait savoir qu’ils sont prêts à s’unir dans le cadre d’un vaste mouvement revendicatif et populaire pour exiger les autorités à annoncer officiellement que le carnaval « aura bien lieu aux Gonaïves ».

Ces organisations dont le Mouvement des Jeunes Progressistes des Gonaïves (MJPG), le Mouvement des Jeunes Révolutionnaires de Parc-Vincent (MJR-PV), la Fédération des Organisations Unies de l’Artibonite (FOULA),  Mains ensemble pour le développement d’Haïti (MEDHA), l’Association de Développement Communautaire des Gonaïves (ADECGO) et le Rassemblement des citoyens progressistes des Gonaïves (RACPROGO) ont critiqué l’entourage du chef de l’Etat qui, selon elles, ne serait pas favorable à l’organisation du carnaval dans la cité de l’indépendance.

D’autres organisations parmi lesquelles la Solidarité pour le Développement National (SODEN), le Réseau des Femmes Progressistes de l’Artibonite (RESPA), l’Organisation Fanm Vayan de Descahos (OFAVAD), l’Organisation pour le Développement de Haut-Descahos (ODHB), l’Organisations des Femmes Actives pour le Développement de Descahos (OFADED) et l’Association Constellée pour le Développement (ACB) ont lancé une mise en garde contre toutes tentatives visant à ramener le carnaval à Port-au-Prince ou à choisir une autre ville pour organiser les festivités.

«Nous avons appris que la ville de Jérémie (département de la Grande-Anse) a été récemment proposée au chef de l’Etat pour organiser le carnaval. Cela ne se passera pas! Ce sera Gonaïves ou il n’y aura pas de carnaval en Haïti en de 2014»,  a lancé Petit-Frère Rosemond, un responsable du Rassemblement des Citoyens progressistes des Gonaïves.

De son côté, un responsable d’organisation de Trou-Sable, Jacques Délice, a déclaré avoir accordé jusqu’à la fin du mois d’Août au Président de la République pour qu’il brise la glace et désigne publiquement le département de l’Artibonite comme la prochaine destination du carnaval national.

Faisant savoir que toute la population Artibonitienne bénéficierait des retombées économiques de cette activité, Jacques Délice invite les commerçants, les boutiquiers, les chauffeurs de taxi etc. à se rassembler en vue de la défense de cette noble cause.

Jacques Délice dénonce également le manque de volonté des autorités locales qui, selon lui, n’ont pas su présenter au pouvoir central  les potentialités de la ville à organiser cette grande fête populaire.

« Le chef de l’Etat ne doit pas attendre le premier janvier 2014 pour annoncer que le carnaval aura lieu aux Gonaïves », a-t-il déclaré, ajoutant que les festivités du 1er Janvier pourraient être compromises si le premier mandataire de la nation ne sort pas de son silence.

De son coté, le vice-coordonnateur du Mouvement des Artistes Gonaïviens (MAG), Roody Cléophard,  a indiqué que le silence du chef de l’Etat confirme les allégations selon lesquelles les « aristocrates » qui sont au pouvoir ne voient pas d’un bon œil  le département de l’Artibonite.

Selon M. Cléophard, les deux dernières éditions ont été organisées respectivement aux Cayes (département du Sud) et aux Cap-Haitien (nord) sous fortes pressions populaires. En ce sens,  M. Cléophard invite les artistes, les artisans et les commerçants de la ville à se joindre pour forcer le Président de la République à sortir de son mutisme.

L’un des membres du comité spécial mis en place pour réfléchir sur les potentialités de la ville à organiser les festivités carnavalesques a indiqué à l’AAP que ledit comité a présenté depuis tantôt six (6) mois au délégué départemental de l’Artibonite, Jean Michel Auguste, un document d’une trentaine de pages.

Ce document, informe-t-il, a proposé aux autorités gouvernementales de réaliser les festivités en trois (3) temps.

« Nous avons proposé un grand festival pendant les vacances d’été, la commémoration de la Saint-Charles et du 210ème anniversaire de l’indépendance (du 4 novembre au 1er janvier), en vue de tester la capacité d’organisation et d’accueil de la cité de l’indépendance, et le carnaval proprement dit était prévu pour février 2014 », a expliqué cette source qui déplore le fait qu’aucune suite n’ait été donnée aux propositions formulées par le comité.

AAP, 10 Août 2013

Category : reserved to connected users | Write a comment | Print

From the same author

Comments

| Contact author |