Nouvelles du 25 juillet 2013 »

 Nouvelles du 25 juillet 2013

26/7/2013

Agence Artibonitienne de Presse (AAP)

42 A, Route Nationale #1, Descahos, Gonaïves/Haïti

E-mail: aapgonaives@ymail.com

Blog: agenceartibonitiennedepresse.bloguez.com

Web Site: www.aaphaiti.com

------------------------------------------------------------------------------------------------------                                             

La Première Dame de la République visite la commune de l’Estère dans le cadre d’une tournée Artibonitienne

Gonaïves, 25 juillet 2013 – (AAP) – La Première Dame de la République, Mme Sophia Saint-Rémy Martelly, s’est entretenue jeudi avec des membres de la population de l’Estère (département de l’Artibonite), a rapporté le correspondant de l’AAP dans la région.

Au cours de cette rencontre d’une trentaine de minutes tenue au local de l’Ecole Nationale de la commune, les estériens ont présenté à la Première Dame un ensemble de revendications notamment la construction d’un marché public,  d’une place publique et d’un complexe administratif.

La population de l’Estère a également réclamé l’augmentation du nombre de policiers cantonnés au sous-commissariat de la ville.

La Première Dame a profité de cette visite pour lancer les programmes « Ede Pèp » et «Ti manman Cheri ». 

Les journalistes présents n’ont pas été ordonnés à enregistrer les déclarations faites au cours de cette rencontre qui s’est tenue en présence du délégué départemental de l’Artibonite, Jean-Michel Auguste du vice-délégué de l’Arrondissement de Dessalines, Wadner Joseph et des agents exécutifs intérimaires de l’Estère.

De nombreux habitants de l’Estère ont profité de la présence de la Première Dame pour réclamer justice pour le juge d’instruction, Jean Serge Joseph, décédé le 13 juillet 2013 dernier, dans des circonstances non encore élucidées.

Les protestataires assimilent la visite de la première à une tentative à les réduire au silence.

« Ils viennent fermer nos bouches », ont-ils scandé.

Peu avant sa visite à l’Estère, la délégation conduite par Mme Martelly s’était rendue dans la commune d’Ennery où elle a distribué des kits alimentaires aux habitants dans le cadre du programme «Ede Pèp».

Sophia Saint-Rémy Martelly en a profité pour visiter les institutions publiques de cette commune.

Dans le cadre de cette tournée Artibonitienne, la Première Dame a également visité les communes d’Anse-Rouge, de Desdunes, de Terre-Neuve, de Grande-Saline et de Dessalines.

AAP, 25 juillet 2013

La branche régionale de l’UNNOH déchirée par un conflit interne

Gonaïves, 25 juillet 2013-(AAP)- Depuis plusieurs jours, le torchon brûle entre certains membres de la coordination départementale de l’Artibonite de l’Union Nationale des Normaliens Haïtiens (UNNOH), a appris l’AAP.

Ce bras de fer oppose notamment les enseignants Wislet Donatien et Jean-Robert Sylverna.

Le professeur Donatien a critiqué le comportement de son collaborateur, Jean-Robert Sylverna qu’il accuse d’avoir mal géré la branche régionale de l’organisation.

 « La coordination départementale existe uniquement aux moments des examens d’état », a déclaré Wislet Donatien. Il tire à boulet rouge sur ses collègues qui, dit-il, se battent toujours pour avoir le meilleur quota à la surveillance des examens officiels.  

M. Donatien estime que c’est une mauvaise pratique. « Celui qui veut être un révolutionnaire ne doit pas chercher des emplois par ci et par là », a-t-il indiqué.

Par ailleurs, Wislet Donatien s’en prend aux autres responsables de syndicats d’enseignants gonaïviens. Selon lui, ces derniers ne travaillent pas au bénéfice du système éducatif haïtien.

« Les professeurs ne sont pas rémunérés à temps. Les enseignants du premier et du second cycle ne sont pas bien traités. Aucun responsable de syndicat ne dit rien », a-t-il lâché.

AAP, 25 juillet 2013

La grand-rue des Gonaïves privée de courant électrique 

Gonaïves, 25 juillet 2013-(AAP)- Les résidents de la rue Toussaint Louverture (centre-ville des Gonaïves) ont dénoncé jeudi les responsables régionaux de l’Electricité d’Haïti (Ed’H) qu’ils accusent de ne rien faire pour réparer le transformateur qui alimente leur quartier.

Les protestataires ont fait savoir qu’ils sont dans l’obscurité depuis plusieurs mois.

Cette situation a des répercussions sur le commissariat de police des Gonaïves (département de l’Artibonite). Les agents des forces de l’ordre sont obligés d’utiliser des lampes de poches et des téléphones portables pour s’acquitter de leurs tâches.

Les individus gardés à vue au commissariat se plaignent également du blackout.

Les résidents de la grand-rue lancent un appel aux responsables de l’Ed’H en vue de réparer le circuit qui les alimente.

Le rationnement du courant électrique est plus en plus sévère dans certains quartiers des Gonaïves malgré la promesse faite en ce sens par le directeur commercial de l’institution, William Phanord.

M. Phanord avait donné la garantie que lacompagnie allait travailler pour maintenir le courant électrique 24/24 dans la cité de l’indépendance au cours de ce mois de juillet.

AAP, 25 juillet 2013

 

Category : reserved to connected users | Write a comment | Print

From the same author

Comments

| Contact author |