Nouvelles du 11 juin 2013 »

 Nouvelles du 11 juin 2013

6/11/2013

Un responsable d’organisation paysanne appelle  à l’adoption de mesures visant la protection de l’environnement

Gonaïves, 11 juin 2013-(AAP)- Le responsable de l’organisation des ouvriers-travailleurs de la Croix-Périsse (1ère section communale de l’Estère), M. Assagné John, a critiqué mardi les autorités centrales qui, selon lui, n’ont rien fait pour protéger l’environnement du pays.

 «Tant que les masses paysannes soient négligées, l’environnement sera banalisé», a déclaré Assagné John qui déplore également que les habitants des sections communales continuent à couper les arbres de manière abusive et anarchique.

Le responsable de l’organisation des ouvriers-travailleurs de la Croix-Périsse indique qu’il est nécessaire que les autorités subventionnent le gaz propane et investissent dans les compagnies fabriquant les réchauds à gaz pour réduire l’utilisation du charbon de bois.

Il souhaite que l’environnement  soit réellement  l’un des grands points du programme du gouvernement Martelly/Lamothe.

AAP, 11 juin 2013

 

Le député de la circonscription Marmelade/Saint-Michel de l’Attalaye plaide en faveur du départ des troupes onusiennes

Gonaïves, 11 juin 2013-(AAP)- Le député de la circonscription Marmelade/Saint-Michel de l’Attalaye (haut-Artibonite), Patrick Joseph, a indiqué mardi qu’il est favorable au départ des soldats de la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation en Haïti (MINUSTAH).

«La présence des troupes onusiennes dans le pays constitue un affront à la souveraineté nationale », a déclaré M. Joseph, soulignant que la MINUSTAH ne fait pas notre fierté en tant que peuple indépendant.

Patrick Joseph invite le peuple haïtien à la mobilisation pour réclamer le départ sans condition de la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation en Haïti qui, estime-t-il, ne fait qu’appauvrit  la République.

«La MINUSTAH est dans le pays depuis environ neuf (9) ans. Après tout ce temps, j’aimerais que quelqu’un me dise qu’elle est l’importance de cette force étrangère sur le territoire nationale », s’est interrogé  M. Joseph.

Le représentant  spécial a.i. du secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies (ONU), Nigel Fisher, dans une lettre ouverte rendue publique le 5 juin dernier, a fait savoir que le gouvernement haïtien et la MINUSTAH ont déjà initié des discussions relatives au plan de consolidation pour le retrait des soldats onusiens dans le pays. Cela, depuis le début de l’année en cours.

Ce plan, lit-on, comprend un indicateur clé concernant l’augmentation des effectifs de la Police Nationale d’Haïti (PNH) à 15.000 agents d’ici 2016.

D’après M. Fisher, la MINUSTAH a déjà enclenché la réduction de sa présence en Haïti. Au cours des deux dernières années, le budget de la mission a été réduit de 30 % et la MINUSTAH a vu le départ de 2.670 soldats, 1.740 policiers ainsi que 543 membres du personnel civil.

AAP, 11 juin 2013

 

Un camion transportant de la viande en décomposition saisi par les autorités des Gonaïves

 Gonaïves, 11 juin 2013-(AAP)- La direction départementale de l’Artibonite du Ministère du Commerce et de l’Industrie (MCI) a procédé mardi à la saisie d’un container transportant de la viande de porc en décomposition.

Le camion revenait de Ouanaminthe (Nord-ouest) et se dirigeait vers la commune de l’Estère (Artibonite).  

Cette opération a été menée dans le quartier de SEPRRN en partenariat avec la Direction départementale Sanitaire de l’Artibonite (DSA), la mairie, la police et la justice des Gonaïves (département de l’Artibonite).

Selon le responsable de la direction départementale du MCI, M. Fricot Gustave a expliqué que même à plusieurs mètres, leur odeur est nauséabonde.

 Pour sa part, l’agent exécutif intérimaire,  Marc-Edouard Désir, a fait savoir que la mairie des Gonaïves ne tolérera pas l’importation des produits souillés dans la cité de l’indépendance.

« Les agents de la brigade d’intervention de la mairie des Gonaïves resteront mobilisés pour contrecarrer tout contrevenant  », a souligné M. Désir.  

De leur côté, les marchandes qui étaient à bord du camion ont expliqué aux autorités judiciaires et policières qu’elles n’étaient pas de mauvaise foi.

«L’argent du commerce est un prêt de la banque. Si on ne nous remet pas nos marchandises, nous aurons beaucoup de problèmes à subvenir aux besoins de nos enfants», ont-elles déclaré, ajoutant que les viandes peuvent être utilisées après nettoyage.

Trois Personnes auraient été interpellées par les autorités policières dans le cadre de ce dossier.

AAP, 11 juin 2013

Category : reserved to connected users | Write a comment | Print

From the same author

Comments

| Contact author |