Nouvelles du 06 juin 2013 »

 Nouvelles du 06 juin 2013

6/6/2013

Agence Artibonitienne de Presse (AAP)

42 A, Route Nationale #1, Descahos, Gonaïves/Haïti

E-mail: aapgonaives@ymail.com

Blog: agenceartibonitiennedepresse.bloguez.com

Web Site: www.aaphaiti.com

 _________________________________________________________________

MINUSTAH/Viol : l’avocat du jeune Roody Jean brise la glace et réclame justice

Gonaïves, 06  juin  2013-(AAP)- Me Arsène Dieujuste, l’avocat du jeune gonaïvien Roody Jean, violé par des soldats pakistanais de la Mission des Nations-Unies pour la Stabilisation en Haïti (MINUSTAH), a dénoncé jeudi le laxisme des autorités gouvernementales haïtiennes et des responsables de la mission onusienne dans cette affaire.

Dans une interview à l’AAP à l’occasion de la semaine de l’enfance, Me Dieujuste a déploré qu’aucune suite légale ne soit encore donnée à ce dossier, malgré le fait que la culpabilité des soldats pakistanais ait été publiquement reconnue.

Arsène Dieujuste a estimé qu’il revient à la population gonaïvienne et la famille de la victime de prendre les rues pour contraindre l’Etat haïtien via le Ministère des Affaires Etrangères et l’ONU à prendre leurs responsabilités dans cette affaire impliquant un mineur.

Selon Me Dieujuste, le gouvernement haïtien aurait du être le premier à intervenir pour demander à l’organisation des Nations-Unies de sévir contre ses soldats qui ont violé les lois internationales relatives au respect des droits des enfants.

Roody Jean, un handicapé mental, a été violé par les soldats pakistanais de l’ONU en janvier 2012 aux Gonaïves.

AAP, 06 juin 2013

 

 

83.858 candidats doivent participer aux examens d’état dans le département de l’Artibonite

Gonaïves, 06  juin  2013-(AAP)- Le responsable du Bureau Départemental des Examens d’Etat (BUDEXE), Carlo Pierre, a informé jeudi que tout est fin prêt pour la réalisation des examens d’état de cette année dans le département de l’Artibonite.

Selon Carlo Pierre, pour l’ensemble du département, quarante mille sept cinquante-un (40.751) candidats sont régulièrement inscrits pour la 6ème année fondamentale, vingt six mille cent soixante-six (26.166) pour la 9ème année, douze mille sept cent quatre-vingt treize (12.793) pour la Rétho et quatre mille cent quarante-huit (4.148)  candidats pour la philo.

Par ailleurs, le responsable du BUDEXE a informé que chaque candidat bénéficiera d’un plat chaud pendant les jours des examens.

M. Pierre a fait savoir que des démarches sont en cours notamment  auprès de la direction départementale de police en vue de garantir la sécurité de tous les centres d’examens.

Carlo Pierre a donné l’assurance que les examens seront acheminés à temps dans les centres.

Il dit souhaiter que ceux qui s’adonnent à bloquer les routes nationales pour faire passer leurs revendications comprendront la nécessité de surseoir à ces pratiques qui pourraient compromettre le bon déroulement des examens.

AAP, 06 juin 2013

 

Carnaval 2014 aux Gonaïves/ Le document relatif à la capacité d’accueil de la ville est remis au Chef de l’Etat

Gonaïves, 06  juin  2013-(AAP)- La population des Gonaïves (département de l’Artibonite) continue d’exprimer des doutes sur la volonté réelle des autorités gouvernementales d’organiser  le carnaval  national de l’année 2014 dans la cité de l’indépendance.

Pour tenter de dissiper ces doutes, le délégué départemental de l’Artibonite, Jean-Michel Auguste, a informé que le document relatif à la capacité de la ville à organiser les festivités carnavalesques, a été acheminé cette semaine au Président de la République, Joseph Michel Martelly.

Ce document présente entre autres les projets qui seront exécutés dans la ville  dans la perspective de l’organisation du carnaval.

« Nous faisons de la réalisation du carnaval notre cheval de bataille. Et, nous pensons que la 4ème  ville du pays pourra recevoir cette grande fête populaire. D’ailleurs, il n’y a pas d’autre candidat», a assuré Jean-Michel Auguste, ajoutant que la commission travaillant sur le dossier est sur la bonne voie.

Selon le délégué départemental, le dernier mot revient au chef de l’exécutif qui doit se prononcer sur le document en question.

Beaucoup sont ceux qui craignent que le président Martelly ne tienne plus compte de ce document qu’il a lui-même réclamé, vu les demandes persistantes de certains secteurs qui souhaitent que le carnaval national soit de nouveau ramené à Port-au-Prince (capitale du pays) où l’insécurité règne en maitre.

« Nous sommes à six (6) mois de la fin de l’année 2013. Environ huit (8) mois de la période carnavalesque de l’année 2014. Est-ce-qu’il sera possible de réaliser dans ce laps de temps les travaux de rénovation des rues, de construction de boulevard et de plages publiques annoncés par les responsables locaux », s’interroge Wilmarck Dieujuste, un citoyen de la cité.

De son côté, l’un des maires adjoints de la ville, Marc Edouard Désir, a également exprimé des doutes quand à l’organisation des festivités carnavalesques aux Gonaïves.

M. Désir se dit toutefois disposer à travailler pour assainir la cité de l’indépendance dans la perspective de cette fête populaire.

AAP, 06 juin 2013

Category : reserved to connected users | Write a comment | Print

From the same author

Comments

| Contact author |