Nouvelles du 24 mai 2013 »

 Nouvelles du 24 mai 2013

25/5/2013

Agence Artibonitienne de Presse (AAP)

42 A, Route Nationale #1, Descahos, Gonaïves/Haïti

E-mail: aapgonaives@ymail.com

Blog: agenceartibonitiennedepresse.bloguez.com

Web Site: www.aaphaiti.com

________________________________________________________________

 

Gonaïves/PSUGO : libération des deux autres directeurs d’écoles non publiques

 

Gonaïves, 24 mai 2013-(AAP)- MM. Roosevelt Augustin et Emmanuel Baptiste, deux (2) des trois (3) directeurs d’écoles arrêtés par la police dans le haut-Artibonite pour « fraudes flagrantes » commises dans le Programme de Scolarisation Universelle, Gratuite et Obligatoire (PSUGO), ont été libérés vendredi par les autorités judiciaires des Gonaïves (département de l’Artibonite).

Les deux hommes recouvrent la liberté un (1) mois, jour pour jour, après leur arrestation.

De nombreux sympathisants de Roosevelt Augustin et Emmanuel Baptiste ont improvisé une manifestation pour exprimer leur satisfaction.

Dans une intervention sur la place d’armes des Gonaïves, M. Augustin a dénoncé le caractère illégal et arbitraire de son arrestation.

Pasteur Roosevelt Augustin qui était accompagné de l’un de ses avocats, l’ancien député Arsène Dieujuste,  considère son emprisonnement comme une expérience très enrichissante.

Il a promis de continuer la lutte en faveur de la démocratie et les droits de l’homme en Haïti.

Interrogé par l’AAP, le député des Gonaïves, Sadrac Dieudonné, s’est réjouit que le commissaire du gouvernement, Enock Génélus, sur ordre du ministre de la justice, Jean Renel Sanon, ait enfin procédé à l’exécution de l’ordonnance de libération émise par le doyen du tribunal civil, Me Berry Petit-Frère, en faveur de MM. Augustin et Baptiste.

Selon le parlementaire, la libération des directeurs d’écoles est «  la victoire du droit et de la justice sur  la tempête annoncée de la dictature, la persécution et de la violation des libertés individuelles».

« Nous n’avons pas travaillé pour retourner à l’époque des baillonnettes »,  a déclaré Sadrac Dieudonné qui appelle le peuple à la vigilance pour empêcher que ses droits ne soient bafoués.

À l’instar de la commission justice et sécurité du Sénat de la République, le député de la circonscription des Gonaïves réclame la révocation  du commissaire du gouvernement.

Il renouvelle sa volonté de continuer à défendre les veuves, les orphelins et les laissés pour compte.

La libération des directeurs d’écoles intervient vingt quatre (24) heures après la convocation du ministre de la justice, Jean Renel Sanon et du commissaire du gouvernement des Gonaïves, Enock Géné Génélus  par la commission justice et sécurité du Sénat de la République.

Deux (2) jours avant, le troisième directeur d’école, Délinoit Dalencourt, également appréhendé dans le cadre du PSUGO, a bénéficié d’une libération provisoire, suite à une demande en « mainlevée » formulé par son avocat, Me Yverne Tibeau auprès du juge d’instruction en charge du dossier,  Denis Pierre Michel.

Les proches du pasteur protestant avaient organisé plusieurs manifestations de rues pour dénoncer son arrestation. Selon eux, Roosevelt Augustin qui est également le vice-président du Mouvement Chrétien pour une Nouvelle Haïti (MOCHRENHA) a été maintenu en prison pour des raisons politiques.

Le dernier mouvement du secteur protestant en faveur de M. Augustin avait réuni plusieurs centaines de personnes dont de nombreux écoliers.

AAP, 24 mai 2013

Category : reserved to connected users | Write a comment | Print

From the same author

Comments

| Contact author |