Nouvelles du 06 mai 2013 »

 Nouvelles du 06 mai 2013

5/6/2013

Agence Artibonitienne de Presse (AAP)

42 A, Route Nationale #1, Descahos, Gonaïves/Haïti

E-mail: aapgonaives@ymail.com

Blog: agenceartibonitiennedepresse.bloguez.com

Web Site: www.aaphaiti.com

____________________________________________________________________

 

ZANTRAY nationale apporte son soutien au commissaire du gouvernement des Gonaïves

Gonaïves, 6 mai 2013- (AAP)- Une délégation nationale de « Zanfan Tradisyon Ayisyen  (ZANTRAY) » a séjourné le week-end écoulé aux Gonaïves (département de l’Artibonite) en vue d’apporter son soutien au commissaire du gouvernement de la ville, Enock Géné Génélus.

Une fillette de 13 ans, Rose Carline Génélus, fille du chef du parquet des Gonaïves, a été  grièvement blessée par balles vendredi, alors qu’elle se trouvait sur la galerie de la maison familiale (route de bassin).

Les responsables de Zantray nationale ont condamné l’action commise sur l’adolescente.

Enock Génélus est le responsable des affaires juridiques et politiques de cette organisation qui regroupe des vodouisants des dix (10) départements du pays.

AAP, 6 mai 2013

 

Arsène Dieujuste qualifie de fuites en avant  les accusations du commissaire du gouvernement

 Gonaïves, 6 mai 2013- (AAP)- L’ancien député du Mouvement Chrétien pour une Nouvelle Haïti (MOCHRENHA), Arsène Dieujuste, a rejeté lundi les accusations du commissaire du gouvernement des Gonaïves (département de l’Artibonite), Enock Géné Génélus, selon lesquelles il serait l’un des responsables de la tentative d’assassinat contre sa fille de treize (13) ans, Rose Carline Génélus.

Arsène Dieujuste a fait savoir que les fuites en avant du commissaire du gouvernement dans ce dossier sont tendancieuses et visent notamment à brouiller les pistes des enquêteurs.

Selon Me Dieujuste, des riverains de la route de Bassin (entrée nord de la ville) ont rapporté avoir entendu une détonation venant de la maison du chef du parquet.

Arsène Dieujuste a indiqué que l’individu (un dread) qui a tiré de l’intérieur serait attaché à la sécurité du commissaire.

« L’individu en question aurait avoué au juge de paix avoir ouvert le feu après avoir entendu un projectile tiré de l’extérieur du domicile de M. Génélus », a affirmé l’ancien député de la circonscription qui presse les responsables de la justice de ne rien négliger pour que toute la lumière soit faite sur cette affaire.

Il promet de répondre légalement aux accusations du commissaire du gouvernement des Gonaïves.

Contactés par l’AAP, les responsables du bureau local du député Sadrac Dieudonné n’ont pas voulu réagir aux accusations du chef du parquet.

AAP, 6 mai 2013

 

La PNH est contre les actes de tortures et de barbaries, selon un responsable de l’institution, plaidant en faveur du respect de la déclaration Universelle des droits de l’homme

Gonaïves, 6 mai 2013- (AAP)- Le commissaire principal de la police des Gonaïves (département de l’Artibonite), Berson Soljour, a indiqué lundi que la Police Nationale d’Haïti (PNH) est contre tout acte de tortures et de barbaries qui aurait été perpétré par des membres de l’institution.

« Nous sommes contre tout acte de tortures et de barbaries », a lancé le commissaire de police qui souligne que de tels comportements ne sont pas admissibles.

Dans une interview à l’AAP, Berson Soljour a plaidé en faveur du respect de la déclaration universelle des droits de l’homme de 1948 et du code de déontologie de la PNH.

M. Soljour a indiqué que dans une démocratie, le policier doit  s’efforcer à faire du respect des droits de l’homme et du citoyen sa priorité.

Selon lui,  le code de déontologie fixe les modalités d’intervention des policiers dans les situations difficiles.

Berson Soljour s’est félicité du comportement exemplaire des policiers qui ont réagi, a-t-il dit, avec tact et professionnalisme lors des manifestations du 30 avril dernier aux Gonaïves.

« Malgré les provocations des membres de la population, les policiers ont su garder leur sang-froid », s’est-il réjouit.

Par ailleurs, le commissaire principal de la police des Gonaïves a présenté des excuses publiques aux journalistes gonaïviens qui ont été agressés au commissariat de police.

Ces journalistes issus de plusieurs stations de radio et télévision de la cité de l’indépendance et correspondants de certains médias de la capitale s’étaient rendus au commissariat pour avoir le bilan des violentes manifestations déroulées la veille dans la ville.

« C’était vraiment malheureux. Cet incident est actuellement derrière nous. Et, nous devons travailler pour maintenir le climat d’entente qui existait entre la police et la presse »,  a souligné le policier qui dit regretter l’incident.

Il s’agissait, dit-il, d’un problème de relations humaines qui ne devrait pas affecter les relations entre  policiers et  journalistes.

AAP, 6 mai 2013

Le rationnement du courant électrique occasionne l’insécurité, selon le chef du parquet des Gonaïves

Gonaïves, 6 mai 2013-(AAP)- Le commissaire du Gouvernement près le tribunal de première instance des Gonaïves (département de l’Artibonite), Me Enock Génélus, a estimé  que le rationnement du courant électrique contribue à l’alimentation des actes d’insécurité.

Me Génélus a exhorté les responsables régionaux de l’Electricité d’Haïti (Ed’H) à mettre un terme à cette situation qui nuit à la tranquillité de la cité de l’indépendance.

Selon le chef du parquet, la population a besoin du courant électrique pour se détendre et vaquer à ses occupations.

AAP, 6 mai 2013

Category : reserved to connected users | Write a comment | Print

From the same author

Comments

| Contact author |