Nouvelles du 02 mai 2013 »

 Nouvelles du 02 mai 2013

2/5/2013

Agence Artibonitienne de Presse (AAP)

42 A, Route Nationale #1, Descahos, Gonaïves/Haïti

E-mail: aapgonaives@ymail.com

Blog: agenceartibonitiennedepresse.bloguez.com

Web Site: www.aaphaiti.com

___________________________________________________________________

 

 

*** Les représentants de divers secteurs de la ville des Gonaïves (département de l’Artibonite) se sont réunis jeudi au local de la délégation départementale en vue de trouver une solution aux problèmes créés par la question des permis de conduire, polices d’assurances et  plaques d’immatriculation des taxis moto. Les responsables du service de la circulation des véhicules, de l'Office d'Assurance des Véhicules Contre Tiers (OAVCT), la Direction Générale des Impôts (DGI), les représentants des chauffeurs de taxi et les responsables d’auto école  ont pris part à cette rencontre. Diverses mesures ont été adoptées par les autorités locales en vue de pacifier la ville et de régulariser ce secteur d’activité.

 

L’état de santé de Carlo Henry est stable, selon le directeur médical du centre de santé de Raboteau

Gonaïves, 2 mai 2013-(AAP)- Le directeur médical du centre de diagnostic intégral de Raboteau (quartier populaire des Gonaïves), Dr. Marcel Chatelier, a indiqué jeudi que l’état de santé du patient Carlo Henry (32 ans), hospitalisé après avoir été bastonné par des policiers, est stable.

Dr. Chatelier qui s’exprimait au moment où le patient s’apprêtait à quitter l’établissement sanitaire, a fait savoir que les radiographies réalisées sur la victime n’ont pas permis de détecter de lésions, fractures ou saignements internes au niveau de sa tête.

Toutefois, Dr. Marcel Chatelier a déclaré avoir diagnostiqué  des hématomes  sur le corps du patient, suite aux coups qu’il a reçu lors de son altercation avec les policiers.

« Au niveau des parties osseuses et musculaires, nous sommes en mesures de confirmer que le patient est médicalement en forme », a lancé le médecin, ajoutant que ce dernier doit consulter un dentiste pour avoir une idée de l’état de ses dents.

Interrogé par des journalistes à la sortie de l’hôpital, Carlo Henry a déclaré avoir été l’objet de mauvais traitements de la part des policiers et des civils qui les accompagnaient.

Il reconnait que son état s’est amélioré.

La nouvelle de l’arrestation de Carlo Henry, un chauffeur de taxi moto, avait provoqué la colère des habitants du quartier populaire de Raboteau qui ont investi les rues de la ville. La  situation était semblable dans plusieurs autres quartiers notamment à Descahos où de tirs nourris ont été entendus à la mi-journée.

Ces violences ont causé la mort d’un nourrisson de onze (11) jours dans les parages du centre de santé de Raboteau. Le bébé est décédé après avoir inhalé du gaz lacrymogène.

Des rumeurs relayées par certains médias faisaient état de la mort par balles du motard.

Selon les premiers éléments d’informations, Carlo Henry a été tué par balles après avoir renversé un agent de la circulation, Guillaume Jacky, qui lui aurait réclamé son permis de conduire. Une information qui a été démentie par les responsables locaux de la Police.

Le jour suivant, des journalistes qui se rendaient au commissariat de police des Gonaïves pour avoir le bilan des violentes manifestations, ont été pris à partie par des policiers qui les accusaient  d’être à l’origine des incidents qui se sont produits dans la cité de l’indépendance.

Les journalistes ont été agressés physiquement  et injuriés par deux (2) policiers.

AAP, 2 mai 2013

 

Tentative d’évasion à la prison civile des Gonaïves

Gonaïves, 2 mai 2013-(AAP)- Des prisonniers de la prison civile des Gonaïves (département de l’Artibonite) ont tenté mercredi de s’évader de ce centre carcéral.

Interrogé à ce sujet, le commissaire du gouvernement, Me Enock Génélus, a indiqué que ces prisonniers avaient profité des turbulences qui régnaient dans la ville pour s’éclipser.

Selon Me Génélus, les détenus ont eu le temps de briser les deux (2) portes internes de la prison. Cette tentative a été échouée grâce à la vigilance des gardiens et des responsables de la police, a-t-il indiqué.

Environ 300 personnes ont été incarcérées à la prison civile des Gonaïves.

Suite à cette tentative d’évasion,  les autorités auraient décidé de transférer certains d’entr'eux vers d’autres centres carcéraux du pays, a-t-on appris.

AAP, 2 mai 2013

Category : reserved to connected users | Write a comment | Print

From the same author

Comments

| Contact author |