Nouvelles du 8 avril 2013 »

 Nouvelles du 8 avril 2013

4/8/2013

Agence Artibonitienne de Presse (AAP)

42 A, Route Nationale #1, Descahos, Gonaïves/Haïti

E-mail: aapgonaives@ymail.com

Blog: agenceartibonitiennedepresse.bloguez.com

Web Site: aapgonaives.jimdo.com

 __________________________________________

 

 

*** Plusieurs dizaines personnes ont manifesté lundi à Haute-feuille (2ème section communale  de Dessalines) pour réclamer justice en faveur de l’ancien professeur  Pétone Narcisse, assassiné le 18 aout 2012 par des bandits armés. Les proches de M. Narcisse menacent de bloquer la nationale #1 au niveau de Carrefour de l’ODVA pour forcer les autorités judiciaires à prendre leur responsabilité dans ce dossier.

 

L'opposition invite la population des Gonaïves à la mobilisation contre le Gouvernement Martelly/Lamothe

 

Gonaïves, 8 avril 2013-(AAP)- Des partis et regroupements politiques,  membres d'organisations populaires et de la société civile organisée se considérant  comme des opposants au pouvoir en place se sont réunis dimanche aux Gonaïves (département de l'Artibonite) dans le cadre de ce qu’ils appellent le renforcement du Mouvement Patriotique de l’Opposition Démocratique. 

Au cours de cette activité, la quatrième réunion organisée à travers le pays, l'accent  a été surtout mis sur la mauvaise administration du gouvernement Martelly/Lamothe, la reconquête de la souveraineté nationale et l'organisation d'élections crédibles dans le pays.  

Au terme des discussions, les opposants et participants ont adopté une résolution dans laquelle ils dénoncent les gabegies administratives. Ils déplorent également le fait que la misère, la faim, l'impunité et la corruption continuent de régner en maitre en Haïti. 

Face à ces problèmes qu'ils qualifient de "dérives", les organisateurs de cette activité invitent la population à se joindre avec eux pour protester pacifiquement contre le gouvernement.  

Selon la résolution, il est nécessaire de destituer le Chef de l'Etat, Michel Joseph Martelly. La meilleure façon de le faire, souligne le manifeste, c'est de participer aux prochaines joutes électorales. 

En ce qui concerne la réalisation des sénatoriales et des municipales, les membres  de l'opposition lancent une mise en garde contre d’éventuelles magouilles du pouvoir en place.

"Si Martelly et Lamothe tenteraient de s'emparer frauduleusement de tous les postes, on n'hésitera pas à mobiliser tout le pays contre eux", prévient le rapporteur du mouvement, l'ancien Députe de Limonade/Quartier-Morin, Hugues Célestin. 

De son côté, le secrétaire général de la Fusion des Socio-démocrates, Rosemond Pradel, a fait savoir que ce mouvement est fondamental. Selon lui, les partis politiques doivent s'unir pour changer l'ordre des choses. 

Pour sa part le leader de la Convention Unité Démocratique (KID en créole), Evans Paul, a estimé que le l'heure est à la vigilance. 

"On ne peut pas aller trop vite en besogne mais, on ne doit pas non plus laisser trainer les choses", dixit M. Paul, ajoutant que le pays ne peut plus attendre.  

Prenant la parole à son tour, le deuxième sénateur du département du Nord, Moïse Jean-Charles, se dit pour la destitution immédiate de Michel Joseph Martelly. 

M. Jean-Charles a accusé le chef de l'Etat d'être à la base de tous les maux du peuple haïtien.  

Un autre opposant au pouvoir, Me Newton Saint-Juste, a plaidé en faveur d'une prise de conscience et d'une réforme en profondeur au niveau de l'équipe gouvernementale. 

De l'avis de Me Sainte-Juste, l'évincement de M. Martelly ne profitera pas à la nation. Toutefois, il souhaite que le peuple soit mobilisé pour forcer l'exécutif à accomplir la tâche qui lui a été confiée. 

Après le Cap (Nord), Arcahaie (l’Ouest), Léogane (l’Ouest) et Gonaïves (Artibonite), la ville des Cayes (département du Sud) sera la prochaine destination des opposants au pouvoir. 

La rencontre s'est déroulée en présence de plusieurs centaines de sympathisants et de personnalités politiques importantes dont le député de Delmas/Tabarre, Arnel Belizaire, le représentant du Parti National Démocratique Progressiste d'Haiti (PNDPH), M. Turnep Delpé et la responsable du Rassemblement des Démocrates Nationaux Progressistes (RDNP), Mme Hyppolithe Manigat.

AAP, 8 avril 2013 

 

 

90% des plantations de riz détruites dans la deuxième section de Dessalines en raison d’une rareté d’eau

 

Gonaïves, 8 avril 2013-(AAP)- 90% des plantations de riz de la deuxième section communale de Marchand-Dessalines  (département de l’Artibonite) sont détruites en raison d’une rareté d’eau, a constaté un reporter de l’AAP.

 

Selon les mêmes constats, les canaux d’irrigation sont quasiment secs dans les localités de Fabiasse, Laraque, Haute-feuille, Gilbert, Duvallon et Bérard. Une situation qui affecte considérablement la récolte.

 

Une délégation de techniciens de l’Organisme pour le Développement de la Vallée de l’Artibonite (ODVA) a séjourné le week-end écoulé dans la deuxième section pour s’enquérir de l’ampleur des dégâts.  

 

Un membre de l’Assemblée de la Section Communale (ASEC) de Gilbert, Roland Dorcéus, a fait savoir que les techniciens ont prélevé et photographié des échantillons de terre dans lesquels les intrants agricoles  n’ont pas été dilués.

 

« Les engrais ont besoin d’eau pour diluer. Ils en ont fait le constat. Nous espérons que les autorités ne tarderont à intervenir pour aider les agriculteurs qui ont escompté de l’argent à des taux exagérés pour cultiver leurs parcelles de terres », a déclaré Roland Dorcéus.

 

De leur coté, de nombreux planteurs de la zone ont appelé le Ministère de l’Agriculture à prendre ses responsabilités.

 

Ils accusent les importateurs de riz d’être responsables de la rareté d’eau dans le département de l’Artibonite.

 

« Cette rareté est suspecte. Il s’agit d’un complot ourdi par les grands importateurs pour affaiblir la production nationale », a déclaré un planteur de la région.

 

AAP, 8 avril 2013 

 

 

 

Category : reserved to connected users | Write a comment | Print

From the same author

Comments

| Contact author |