Nouvelles du 12 mars 2013 »

 Nouvelles du 12 mars 2013

3/12/2013

Agence Artibonitienne de Presse (AAP)

42 A, Route Nationale #1, Descahos, Gonaïves/Haïti

E-mail: aapgonaives@ymail.com

Blog: agenceartibonitiennedepresse.bloguez.com

Web Site: aapgonaives.jimdo.com

 ____________________________________________

 

Le 1er sénateur du centre rend le pouvoir exécutif responsable des contradictions entourant la mise en place de la commission bicamérale

 

Gonaïves, 12  mars 2012 –(AAP)- Le premier sénateur du département du Centre, Francisco De la Cruz, a rendu mardi le pouvoir exécutif responsable des problèmes enregistrés dans la mise en place de la commission bicamérale chargée de nommer les représentants du législatif au Collège Transitoire du Conseil Electoral Permanent (CTCEP).

 

« Le pouvoir veut se déresponsabiliser dans le dossier, malgré que son ombre plane sur le parlement, notamment sur la chambre basse », a lancé le sénateur, ajoutant que les membres du groupe des  Parlementaires pour la Stabilité et le Progrès (PSP) n’attendent que les ordres du Chef de l’Etat, Michel Joseph Martelly, pour passer à l’action.

 

Selon Francisco De la Cruz, le Président de la République est en train d’utiliser toutes les « astuces possibles » pour éviter d’organiser les prochaines joutes électorales d’ici à la fin de cette  année.

 

Le parlementaire a critiqué l’attitude de M. Martelly qui, estime t-il, semble vouloir diriger le pays par décret.

 

M. De la Cruz qualifie d’anormale le fait que les responsables du pays attendent toujours les pressions de la communauté internationale pour mettre en marche  la machine électorale.

 

« Les élections sont un acte de souveraineté nationale », a-t-il lâché.

 

Le premier sénateur du département du Centre invite le Chef de l’Etat à prendre ses responsabilités pour résoudre la crise électorale qui sévit dans le pays depuis plusieurs mois. AAP, 12 mars 2013

 

 

Vers la construction de la  prison civile des Gonaïves

 

Gonaïves, 12  mars 2012 –(AAP)- Le commissaire du gouvernement près le tribunal de première instance des Gonaïves (département de l’Artibonite), Enock Géné Génélus, a informé mardi que les travaux de construction de la nouvelle prison civile seront démarrés en juillet prochain.

Selon Enock Génélus, le centre carcéral des Gonaïves sera construit à Morne-blanc (route de bassin).

Le chef du parquet a fait savoir que le terrain a déjà été arpenté et le procès-verbal d’Arpentage sera soumis à la Direction  de l’Administration Pénitencière (DAP).

La prison civile des Gonaïves a été détruite en février 2004 par des membres du Front de Résistance de l’Artibonite (FRA) lors de violentes manifestations ayant conduit en exil l’ancien président Jean Bertrand Aristide.

Par ailleurs, Me Enock Génélus a fait savoir que trois cents soixante (360) personnes sont détenues dans le bâtiment logeant la prison des Gonaïves.

Me Génélus a informé que le parquet procédera dans les prochains jours au dépouillement des prisonniers.

Les personnes condamnées, a-t-il dit, seront transférées à la prison civile de la Croix-des-Bouquets (l’Ouest), alors que celles qui sont en attente de leur jugement resteront aux Gonaïves.

Un ancien commissaire du gouvernement des Gonaïves, Me Messac Philogène, cité par une agence de nouvelles (Alter presse), avait indiqué que l’espace aménagé et considéré comme prison dans la cité de l’indépendance a une capacité d’accueil de 70 détenus.

AAP, 12 mars 2013

 

Category : reserved to connected users | Write a comment | Print

From the same author

Comments

| Contact author |