Nouvelles du 27 février 2013 »

 Nouvelles du 27 février 2013

28/2/2013

Agence Artibonitienne de Presse (AAP)
42 A, Route Nationale #1, Descahos, Gonaïves/Haïti
E-mail: aapgonaives@ymail.com
Blog: agenceartibonitiennedepresse.bloguez.com
Web Site: aapgonaives.jimdo.com

____________________________________________________________

 

Cinq (5) membres du comité des anciens étudiants de la FASI/UPAG au Parquet des Gonaïves

 

Gonaïves, 27 février 2013-(AAP)- Cinq (5) membres du comité des anciens étudiants de la Faculté des Sciences Infirmières (FASI) de l’Université Publique de l’Artibonite aux Gonaïves (UPAG) ont été convoqués ce mercredi au Parquet du tribunal de première instance à la demande du recteur de l’université, le père Auguste Roldano.

Dans un mémorandum rendu public mardi, le comité a demandé au Chef de l’Etat, Michel Joseph Martelly, de prendre un arrêté confirmant la reconnaissance légale de la FASI et sa publication dans le journal officiel de la République, « Le Moniteur ». Il réclame également le retrait de la FASI de l’Université Publique de l’Artibonite et la prise en charge de la faculté par le Ministère de la Santé Publique et de la Population (MSPP).

Les anciens étudiants de la FASI ont également improvisé un sit-in sur la cour de l’UPAG pour demander aux responsables de l’Etat et au nouveau recteur de prendre des mesures visant à satisfaire leurs revendications. Au cours de ce mouvement soutenu par de nombreux parents, les anciens étudiants ont scandé des propos hostiles à M. Auguste.

Interrogé par des journalistes, le recteur de l’UPAG, Auguste Roldano, a accusé les membres du comité d’avoir brisé deux (2) barrières et de nombreuses persiennes du bâtiment logeant cette institution.

« Il y a des comportements qui sont inadmissibles », a lancé Auguste Roldano qui dénonce la violence exercée par les étudiants pour faire passer leurs revendications.

Le recteur de l’UPAG dit souhaiter qu’une solution définitive soit trouvée à ce problème.
AAP, 27 février 2013

 

Un laboratoire informatique sera inauguré avant pâques à la faculté de droit des Gonaïves

 

Gonaïves, 27 février 2013-(AAP)- L’un des membres du décanat de la Faculté de Droit et des Sciences Economiques des Gonaïves (FDSEG), Daniel Dupiton, a informé mercredi qu’un laboratoire informatique sera inauguré avant la fête des pâques à la faculté.


Selon M. Dupiton, ce laboratoire avec salle audiovisuelle aura une capacité de trois cents (300) cents ordinateurs, mais disposera d’une centaine à l’ouverture.

Daniel Dupiton a indiqué que des démarches étaient en cours pour transformer le laboratoire d’informatique en un laboratoire de langues.

M. Dupiton a fait savoir que le projet relatif à la mise en place du laboratoire de langues devrait coûter quarante (40) mille euros, soit environ deux (2) millions gourdes.

Le responsable du décanat de la faculté a souligné qu’une avance a déjà été versée, mais l’institution se trouve actuellement dans l’impossibilité de trouver la balance.

« Le décanat pourrait réclamer la somme versée qui serait par la suite injectée dans d’autres projets », a-t-il indiqué.

Parallèlement, M. Daniel Dupiton a plaidé en faveur de l’ouverture d’une académie créole à la faculté de droit et des sciences économiques des Gonaïves (département de l’Artibonite) en vue d’accompagner la langue créole au niveau littéraire.

Selon M. Dupiton, l’académie créole devrait également contribuer à enlever les barrières existant notamment dans les tribunaux où les plaidoiries se font en français, alors que le plus souvent les prévenus ne comprennent que le créole.

M. Dupiton déclare également souhaiter que le code pénal haïtien soit traduit en créole pour permettre une meilleure compréhension des accusés, des jurés et des gens qui assistent aux procès.

« Il n’est pas normal de juger une personne sous le régime d’une loi qu’elle ne comprend même pas », a déploré Daniel Dupiton.
AAP, 27 février 2013

 

Category : reserved to connected users | Write a comment | Print

From the same author

Comments

| Contact author |