Nouvelles du 31 janvier 2013 »

 Nouvelles du 31 janvier 2013

1/2/2013

Agence Artibonitienne de Presse (AAP)

42 A, Route Nationale #1, Descahos, Gonaïves/Haïti

E-mail: aapgonaives@ymail.com

Blog: agenceartibonitiennedepresse.bloguez.com

Web Site: aapgonaives.jimdo.com

 ________________________________________________________________-

 

Un projet pilote montre que les plus vulnérables peuvent avoir accès à la justice en Haïti

 

Gonaïves, 31 Janvier 2013-(AAP)- Le directeur de l’Organisation Non Gouvernementale (ONG) « Avocat Sans Frontière Canada (ASFC) », Me Pascal Paradis, a dressé jeudi un bilan positif d’un projet pilote « Justice de première ligne »  de trois (3) ans réalisé de concert avec l’ambassade du Canada, en faveur des personnes les plus vulnérables, en particulier les victimes du tremblement de terre du 12 janvier 2010 en Haïti.

Ce projet a permis aux personnes, provenant des camps, de bénéficier d’un accès gratuit à des services d’aide juridique et d’assistance judiciaire.

Dans une note d’information parvenue à l’AAP, Me Paradis a affirmé que «le projet Justice de première ligne se voulait une réponse aux besoins criants existant après le séisme».

Selon Me Paradis,  plus de 1 900 dossiers – tant en matière civile que pénale – ont été traités dans les trois (3) ans du projet dont 1 000 au « Sant Jistis » du Champ de Mars,  ainsi qu’aux unités décentralisées de Tabarre et Delmas (département de l’Ouest).

« Nous avons traité une majorité de cas de violence faite aux femmes et avons fréquemment agi pour des personnes en situation de détention préventive prolongée », a déclaré Me Paradis, ajoutant que l’équipe, constitué de travailleurs sociaux, de juristes et d’avocats haïtiens, a fait émettre des certificats de décès et des actes de naissance, permis le versement de pensions alimentaires, fait libérer des mineurs en détention préventive prolongée, obtenu réparation pour des victimes de crimes.

Plusieurs partenaires dont  le Ministère à la Condition Féminine et aux Droits des Femmes (MCFDF), la mairie de Tabarre, la mairie de Delmas, l’Office de Protection du Citoyen (OPC), Solidarité des Femmes Haïtiennes (SOFA), le Mouvement des Femmes Haïtiennes pour l’Education et le Développement (MOUFHED), l’Organisation Internationale des Migrations (OIM) et l’Ordre des avocats de Port-au-Prince ont participé à la mise en œuvre du projet.

 

Ce projet a bénéficié de l’aide du Barreau du Québec et de l’appui financier du ministère des Affaires étrangères et du commerce international du Canada,  a enchaîné madame Melinda Madueno, chef de mission d’ASFC en Haïti.

 

L’ONG Avocat Sans Frontière Canada (ASFC) dont la mission est de soutenir la défense des droits ou des groupes les plus vulnérables par le renforcement de l’accès à la justice et à la représentation légale est active en Haïti depuis 2006.

AAP, 31 janvier 2013

 

Le président de la commission de l’Estère dresse un bilan positif de ses 11 mois à la tête de cette commune

 

Gonaïves, 31 janvier 2013-(AAP)- Le président de la commission communale de l’Estère (commune du département de l’Artibonite), Michelet Jean-Jacques, a dressé jeudi un bilan positif de ses onze (11) mois à la tête de la mairie.

La commission communale a été installée le 17 février 2012.

Selon M. Jean-Jacques, les choses marchaient très mal quand son équipe était arrivée à l’hôtel de ville.

Le président de la commission communale de l’Estère s’est félicité de la restructuration des principaux  services publics notamment celui de la voirie.

« Les matériels de travail des employés du service voirie ont été augmentés et des poubelles installées un peu partout à travers la ville », s’est réjoui Michelet Jean-Jacques, ajoutant que de nombreux projets d’infrastructures et de protection des beiges seront mis en œuvre dans les prochains jours.

 « Un total de 1500 arbustes seront plantés et plusieurs rues seront percées », a-t-il annoncé.

Par ailleurs, Michelet Jean-Jacques a déploré le mauvais état du bâtiment logeant la mairie.

Selon lui, l’institution n’est pas à l’abri de la pluie. En ce sens, il annonce que des démarches seront entreprises en vue de la construction d’un bâtiment administratif dans la commune.

D’un autre côté, le maire de l’Estère a dénoncé un climat d’insécurité qui s’abat  sur la municipalité.

Michelet Jean-Jacques a indiqué qu’il y a seulement quatre (4) policiers pour une population de plus de 20.000 habitants.

M. Jean-Jacques dit souhaiter que l’effectif de policiers soit augmenté dans la commune de l’Estère pour permettre à la population de vaquer tranquillement à ses activités.

AAP, 31 janvier 2013

 

 

 

 

 

Category : reserved to connected users | Write a comment | Print

From the same author

Comments

| Contact author |