Nouvelles du 28 Janvier 2013 »

 Nouvelles du 28 Janvier 2013

29/1/2013

Agence Artibonitienne de Presse (AAP)
92 A, Route Nationale #1, Descahos, Gonaïves, Haïti
Tél : 3232-4680
E-mail :
aapgonaives@ymail.com
Blog: agenceartibonitiennedepresse

 

 

Pose de la première pierre du nouveau bâtiment du lycée Fabre Geffrard d’Anse-Rouge

 

Gonaïves, 28 Janvier 2013-(AAP)- Le Président de la commission communale d’Anse-Rouge (département de l’Artibonite), Marc-Antoine Edée, a procédé lundi à la pose de la première pierre du bâtiment devant loger le lycée Fabre Geffrard d’Anse-Rouge.

 

Dans son discours de circonstance, M. Edée a félicité les autorités de l’Etat d’avoir pris cette initiative qui, selon  lui, contribuera au développement de la commune.

 

Le Président de la commission communale d’Anse-Rouge dit souhaiter que le nouveau lycée soit équipé d’un laboratoire d’informatique pour permettre aux élèves de s’initier aux Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTICs).

 

De son côté, le directeur du lycée Fabre Geffrard, M. Yonel Honorat, a fait savoir que la communauté avait grandement besoin de ce projet. Selon lui, le nouveau lycée permettra à plus d’enfants de recevoir le pain de l’instruction.

 

M. Honorat a souligné qu’aucun pays au monde ne peut développer sans l’éducation.

 

Pour sa part, le député de la circonscription d’Anse-Rouge/Terre-Neuve, Leroy Jodson Rosemond, a exhorté les élèves du lycée à prendre en charge leurs études en vue d’être en mesure de remplacer « valablement les ainés ».

 

Le parlementaire a renouvelé sa volonté de continuer à accompagner la population de sa circonscription dans la lutte pour le changement.

 

Il a également invité les habitants de la commune à collaborer avec les autorités pour faciliter la réalisation du projet.

 

Les travaux de construction du lycée seront financés par l’Etat haïtien à hauteur de 32 millions de gourdes environ et devraient durer dix-huit (18) mois.

 

Selon les responsables du projet, le nouveau bâtiment aura une capacité d’accueil de 1500 élèves environ.

 

La cérémonie s’est déroulée en présence de diverses autorités de la commune, des cadres de la direction départementale du Ministère de l’Education Nationale et des représentants d’Organisation Non Gouvernementales (ONG).

AAP, 28 janvier 2013

 

Des organisations d’enseignants de l’Artibonite menacent de fermer les portes de la Direction départementale de l’Education

 

Gonaïves, 28 Janvier 2013-(AAP)- La Plate-forme du Syndicat des Enseignants du bas-Artibonite a menacé lundi de fermer les portes de la Direction Départementale du Ministère de l’Education dans les prochains jours pour forcer les autorités à nommer un Directeur Départemental à la tête de cette institution.

 

Le coordonnateur de la Plate-forme des organisations d’enseignants, Volcy Isaac, a indiqué que l’absence d’un directeur départemental a de sérieuses conséquences sur le fonctionnement du système éducatif au niveau du département.

 

Par ailleurs, M. Volcy a rappelé au Ministre de l’Education, Pierre Vanneur, la promesse qu’il avait faite aux enseignants du bas-Artibonite relative à la nomination d’un directeur départemental adjoint pour cette région.

 

« Cette promesse est restée sans suite », a déploré Volcy Isaac qui dénonce le manque de volonté des autorités du pays qui font de l’Education leur cheval de bataille.

 

Parallèlement, le coordonateur-adjoint de l’Union Nationale des Normaliens Haïtiens (UNNOH), Berlange Thélusmon,  a informé que les membres de cette organisation dans le haut-Artibonite ont débuté ce lundi un mouvement de grève pour contraindre les autorités à satisfaire les revendications des enseignants.

 

Selon Berlange Thélusmon, les organisations d’enseignants du haut-Artibonite maintiennent leurs revendications relatives notamment à la nomination d’un directeur départemental et de tous les professeurs ayant travaillé dans le système plus de cinq (5) ans.

 

Le coordonnateur-adjoint de l’UNNOH dans le haut-Artibonite réclame également le paiement des arriérés de salaires des enseignants et contractuels. Il souhaite que le salaire minimum soit fixé à cinquante (50) mille gourdes.

 

Le mouvement de grève des membres de l’UNNOH prendra fin le premier février prochain.

 

De son côté, le directeur départemental adjoint du Ministère de l’Education, M. Cayard Daniel, a fait savoir que des mesures seront adoptées au niveau du ministère de tutelle pour satisfaire les revendications des enseignants.

 

En ce sens, a déclaré M. Cayard, des coordonnateurs de l’enseignement fondamental complet, des responsables du fondamental I et II, ainsi que des professeurs de lycées ont été nommés par le Ministère.

 

Il a fait savoir que le Ministre de l’Education est déterminé à garantir une éducation de qualité dans le pays à travers notamment la prise en charge du personnel administratif.

AAP, 28 Janvier 2013

 

 

Category : reserved to connected users | Write a comment | Print

From the same author

Comments

| Contact author |