Nouvelles du 16 janvier 2013 »

 Nouvelles du 16 janvier 2013

17/1/2013

Agence Artibonitienne de Presse (AAP)

42 A, Route Nationale #1, Descahos, Gonaïves/Haïti

E-mail: aapgonaives@ymail.com

Blog: agenceartibonitiennedepresse.bloguez.com

Web Site: aapgonaives.jimdo.com

_______________________________________________________________________

 

Une maladie virale et des insectes attaquent les plantations d’haricots dans la plaine des Gonaïves

 

Gonaïves, 16 janvier 2013 –(AAP)- La direction départementale du Ministère de l’Agriculture a informé mercredi que des pompes d’aspersion et des insecticides seront distribués aux planteurs de la plaine des Gonaïves (département de l’Artibonite) pour les aider à combattre les insectes et la maladie virale qui commencent à s’attaquer aux plantations d’haricots.

 

Interviewé par l’AAP, le directeur départemental du Ministère de l’Agriculture, Edie Charles, a indiqué qu’une visite de terrain effectuée le week-end écoulé lui a permis de détecter la présence d’insectes (mouches blanches et chenilles) et de la maladie vulgairement appelée « pye chèch » dans les plantules.

 

Pour combattre cette maladie qui pourrait contrarier l’évolution des plantations d’haricots, indique Edie Charles, la direction départementale a décidé de mettre à la disposition du Bureau Agricole Communal (BAC) des Gonaïves des produits phytosanitaires et des fongicides qui seront délivrés aux planteurs.

AAP, 16 janvier 2013

 

Les bandits armés font la loi dans les sections communales de Gros-Morne/Gonaïves

 

Gros-Morne/Gonaïves, 16 janvier 2013 –(AAP)- Le juge de paix de Gros-morne (département de l’Artibonite), Me Marie-Claude Alfred Michel, a imputé mercredi le climat d’insécurité et de violence qui prévaut dans les sections de cette commune à l’absence de policiers dans ces localités.

Me Marie-Claude qui réagissait aux affrontements survenus la semaine écoulée entre des habitants de Massacre et Pendue (5ème section) a indiqué que les bandits ont profité de la faiblesse de l’appareil judiciaire pour maintenir un véritable climat de désordre dans les sections.

Selon le juge de paix de Gros-morne,  l’absence de matériels et le manque d’effectifs sont les principales causes avancées par les policiers de Gros-morne lors qu’ils sont sollicités par la justice pour faire une intervention sur le terrain.

C’est en fait, dit-elle, le même cas de figure, puisque le tribunal de paix  ne dispose d’aucun moyen de locomotion.

Par ailleurs, la juge de paix a déploré que ce soient les bandits armés qui font la loi dans les sections communales de Gros-Morne.

Me Marie-Claude Alfred Michel a fait savoir que ces hommes, une cinquantaine environ, ayant à leur tête un nommé Erick Prospère, se sont accaparés de plusieurs marchés publics.

C’est la raison pour laquelle, a-t-elle précisé, qu’ils s’en prennent aux CASECs et ASECs qu’ils considèrent comme des éléments gênants.

AAP, 16 janvier 2013

 

Le coordonateur de CASEC de Bayonnais souhaite l’ouverture d’une enquête sur la disparition mystérieuse de certains matériels au tribunal de paix de cette zone

Gonaïves, 16 janvier 2013 –(AAP)- Le coordonateur du Conseil d’Administration de la Section Communale (CASEC) de Bayonnais, Jacques Bélony, a demandé mercredi au commissaire du gouvernement des Gonaïves, Me Enock Génélus, d’ouvrir une enquête sur la façon dont les juges de paix de cette zone gèrent l’essence fournie par la Mission des Nations-Unies pour la Stabilisation en Haïti (MINUSTAH) pour faire fonctionner les groupes électrogènes du tribunal.

Selon Jacques Bélony, un nommé Ti Carlo, qui serait le chauffeur de l’un des  juges de paix, a été appréhendé par les autorités judiciaires et policières à l’entrée nord de la ville des Gonaïves avec en sa possession une quantité d’essence.

A l’issue d’une séance d’audition des juges de paix tenue mercredi après-midi au Parquet des Gonaïves, Me Enock Génélus a informé que Ti Carlo a été libéré pour insuffisance de preuve.

Jacques Bélony a également fait savoir qu’un ordinateur appartenant au tribunal de paix a été mystérieusement disparu. Il dit souhaiter l’intervention des autorités judiciaires pour mettre un terme à ces pratiques.

AAP, 16 janvier 2013

 

 

Category : reserved to connected users | Write a comment | Print

From the same author

Comments

| Contact author |