Nouvelles du 10 janvier 2013 »

 Nouvelles du 10 janvier 2013

1/10/2013

Agence Artibonitienne de Presse (AAP)

42 A, Route Nationale #1, Descahos, Gonaïves/Haïti

E-mail: aapgonaives@ymail.com

Blog: agenceartibonitiennedepresse.bloguez.com

Web Site: aapgonaives.jimdo.com

 

Le directeur départemental du Ministère de l’Agriculture confirme la présence d’un insecte ravageur de riz dans l’Artibonite

 

Gonaïves, 10  Janvier 2013 –(AAP)- Le Directeur Départemental du Ministère de l’Agriculture, Eddie Charles, a confirmé jeudi les informations selon lesquelles un insecte présentant les mêmes caractéristiques que la « punaise verte »  s’attaque aux plantations de riz dans diverses localités de la Vallée de l’Artibonite.

 

Citant d’autres informations qu’il déclare obtenir sur le terrain et auprès de la Direction de l’Organisation pour le Développement de la Vallée de l’Artibonite (ODVA), Eddie Charles a indiqué que ces insectes ravageurs sont présents dans plusieurs autres localités de la deuxième section de Marchand-Dessalines notamment à Beaufort, Lacouture, Fabiasse, Charron et la Petite-Rivière de l’Artibonite.

 

L’Agronome Eddie Charles a fait savoir que les plantations les plus affectées sont celles qui ne respectent pas le calendrier établi pour la campagne rizicole.

 

Selon le directeur départemental, la direction de l’ODVA a déjà fait son intervention en distribuant des insecticides à certains planteurs, en attendant l’adoption d’autres mesures plus globales par le ministère de tutelle.

AAP, 10 janvier 2013

 

Gonaïves/Justice: les avis sont partagés sur la décision du parquetier de Port-au-Prince d’auditionner l’ancien président Aristide en sa résidence

 

Gonaïves, 10  Janvier 2013 –(AAP)- Les avis sont partagés aux Gonaïves (département de l’Artibonite) sur  la décision du commissaire du gouvernement de Port-au-Prince (Ouest), Me Lucmane Délille, d’auditionner l’ancien président haïtien, Jean-Bertrand Aristide, en sa résidence privée, à Tabarre (nord de la capitale).

Le responsable d’une organisation de base, proche du parti Fanmi Lavalas, dénommée Mouvement des Jeunes Progressistes des Gonaïves (MJPG),  Féquière Séraphin, a estimé que la décision du chef du parquet de Port-au-Prince de se rendre au domicile de l’ancien président est une victoire pour les lavalassiens et pour le pays en général.

Féquière Séraphin a rappelé que la convocation de Jean-Bertrand Aristide au parquet de Port-au-Prince est une tentative du gouvernement Martelly/Lamothe visant à détourner l’attention de la population haïtienne sur les vrais problèmes du pays.

Pour sa part, un ancien directeur départemental de la Police dans l’Artibonite, Edouard Petit-Homme, a dénoncé la décision du chef du parquet de Port-au-Prince.

Edouard Petit-Homme qui s’est présenté comme un prisonnier politique sous la présidence d’Aristide, indique que cette décision est une preuve que la loi n’existe pas pour les ténors de la politique haïtienne qu’il s’agisse des anciens ou des nouveaux dirigeants.

L’ancien directeur départemental de la PNH a estimé que les plaintes déposées contre l’ancien président sont fondées et que ce dernier doit être poursuivi par la justice.

 

Interrogé par des journalistes à l’issue de la séance d’audition, le commissaire du gouvernement de Port-au-Prince, Lucmane Délille, a indiqué que l’affaire a été déférée au cabinet d’instruction.

 

Jean Bertrand Aristide est accusé d’abus de confiance, d’escroquerie et de vol notamment par le responsable de la Coordination Nationale des Sociétaires Victimes des Coopératives (CONASOVIC), Rosemond Jean,  et Sony Thélusma dit Ti Sony, ancien pensionnaire de Lafanmi Se Lavi, l’orphelinat créé par l’ancien prêtre catholique.

AAP, 10 janvier 2013

Category : reserved to connected users | Write a comment | Print

From the same author

Comments

| Contact author |