Nouvelles du 28 Decembre 2012 »

 Nouvelles du 28 Decembre 2012

28/12/2012

Agence Artibonitienne de Presse (AAP)

42 A, Route Nationale #1, Descahos, Gonaïves/Haïti

E-mail: aapgonaives@ymail.com

Blog: agenceartibonitiennedepresse.bloguez.com

Web Site: aapgonaives.jimdo.com

 __________________________________________________________________

 

Le REDHA (une organisation locale) demande à  l’inspection générale de la PNH de livrer à la justice le policier accusé d’avoir violé une mineure à la prison civile des Gonaïves

 

Gonaïves, 28 décembre 2012-(AAP)- Le coordonnateur du Réseau de Défense des Droits humains de l’Artibonite (REDHA), Philippe Berthony, s’est déclaré vendredi préoccupé par la lenteur enregistrée dans le traitement du dossier de viol perpétré par le policier Tontaine Petit-Frère sur une adolescente de seize (16) ans à la prison civile des Gonaïves (département de l’Artibonite).

La mineure, Catrine Jean-Philippe, a été violée dans la nuit du 5 octobre 2012 par le policier, âgé lui-même de 36 ans, alors qu’elle se trouvait en rétention à la prison civile.

Dans une interview à l’AAP, Philippe Berthony a accusé l’inspection générale de la Police d’avoir refusé de livrer le policier fautif à la justice, malgré les démarches faites en ce sens par le commissaire du gouvernement  près le tribunal civil des Gonaïves, Me Enock Géné Génélus, et le juge d’instruction en charge du dossier.

Faisant savoir qu’au regard de la loi et des règlements internes de la PNH, le policier a commis un impair, Philippe Berthony dit souhaiter que Tontaine Petit-Frère, agent II issue de la 17ème promotion de la Police, soit livré incessamment à la justice pour les suites légales nécessaires.

Le responsable du REDHA réclame également justice en faveur de la victime.

AAP, 28 décembre 2012

 

Des riverains de haut-raboteau protestent contre la mauvaise répartition de l’argent destiné à l’apaisement social

 

Gonaïves, 28 décembre 2012-(AAP)- Des riverains des quartiers populaires de Raboteau et Jubilée ont manifesté vendredi dans les rues des Gonaïves (département de l’Artibonite) pour protester contre la mauvaise répartition des fonds débloqués par le gouvernement Martelly/Lamothe, en guise d’apaisement social à l’occasion des fêtes de fin d’année.

Un montant de cinq (5) millions de gourdes a été débloqué par le gouvernement. Cet argent est géré par la délégation départementale de concert avec la commission municipale, selon le délégué départemental, Jean-Michel Auguste.

Des barricades enflammées ont été érigées dans certaines rues du centre-ville notamment à la rue Liberté et à la rue Christophe prolongée.

Les manifestants qui ont scandé des propos hostiles au Chef de l’Etat, Michel Joseph Martelly, au délégué départemental, Jean-Michel Auguste  et au vice-délégué départemental, Fred Henry, menacent de boycotter les festivités du 1er janvier 2013 aux Gonaïves si rien n’est fait pour satisfaire leurs revendications.

La manifestation a été dispersée manu militari par les forces de l’ordre. Deux manifestants ont été interpellés.

AAP, 28 décembre 2012

 

Une association sportive des Gonaïves lance un séminaire de deux jours à l’attention de ses membres

 

Gonaïves, 28 décembre 2012-(AAP)- L’Association des Journalistes Sportifs du Haut-Artibonite (AJSHA) a donné le coup d’envoi vendredi aux Gonaïves (département de l’Artibonite) d’une séance de formation de  deux (2) jours à l’intention de ses membres et affiliés autour du thème « la retransmission en direct, l’intervention en direct  et le jargon du football ». 

Selon le secrétaire général de l’AJSHA, Raoul Archille, cette activité devrait permettre aux chroniqueurs sportifs artibonitiens d’être plus performants dans l’exercice de leur métier. 

Au cours de cette première journée animée par le président de la Fédération Haïtienne de Football (FHF), Yves Dadou Jean-Bart, l’accent a été surtout mis sur la nécessité pour la jeune génération d’assurer la relève et de projeter une nouvelle image de la presse sportive en Haïti, notamment dans l’Artibonite. 

Pendant plus de quatre (4) heures, le président de la FHF qui œuvre dans la presse sportive depuis 1967, a partagé ses expériences avec les jeunes chroniqueurs. 

Yves Dadou Jean-Bart a invité les participants à se former sans cesse car, précise t-il, un journaliste, quelque soit sa spécialité, doit avoir une bonne culture intellectuelle. 

De leur coté, les participants se sont déclarés satisfaits du déroulement de cette première journée de formation. 

« J’ai beaucoup appris. Présentement, j’ai plus de bagages techniques et intellectuels pour retransmettre un match de football en direct », a expliqué Médard Philomé, journaliste sportif de la radio Kiss FM.

Des matériels didactiques et des t-shirts faisant la promotion de la devise de l’AJSHA, « Pour le sport soyons toujours unis », ont été distribués aux participants. 

Une trentaine de chroniqueurs sportifs venus de plusieurs médias du haut-Artibonite ont pris part à ce séminaire. 

AAP, 28 décembre 2012

 

Category : reserved to connected users | Write a comment | Print

From the same author

Comments

| Contact author |