Nouvelles du 27 decembre 2012 »

 Nouvelles du 27 decembre 2012

28/12/2012

Agence Artibonitienne de Presse (AAP)

42 A, Route Nationale #1, Descahos, Gonaïves/Haïti

E-mail: aapgonaives@ymail.com

Blog: agenceartibonitiennedepresse.bloguez.com

Web Site: aapgonaives.jimdo.com

___________________________________________________________________________

 

Quatorze (14) détenus graciés aux Gonaïves par la présidence

 

Gonaïves, 27 décembre 2012-(AAP)-  Dix (10)  détenus de droits communs de la prison civile des Gonaïves (département  de l’Artibonite) ont été libérés jeudi à la demande du chef de l’Etat, Joseph Michel Martelly et de la Première Dame de la République, Sophia S. Martelly.

Cette décision concerne quatorze (14) prisonniers. Les quatre (4) autres étant incarcérés au Pénitencier National.

Selon le commissaire du gouvernement près le tribunal de première instance des Gonaïves, Enock Géné Génélus, les personnes relaxées à la faveur de la grâce présidentielle, étaient condamnées au correctionnel.

Me Génélus a affirmé que certains d’entre eux ont passé plus deux (2) ans en prison sans être jugés.

« Ils ont été emprisonnés pour des infractions mineures. C’était injuste de les garder en prison pendant tout ce temps », a déclaré le commissaire du gouvernement qui invite aux anciens détenus de conserver leur liberté, tout en leur exhortant à ne plus revenir en prison.

AAP, 27 décembre 2012

 

La prétendue zombie retrouvée aux Gonaïves est remise à sa vraie famille par les autorités judiciaires

Gonaïves, 27 décembre 2012-(AAP)-  Mirlène Prospère, une dame qui a été prise pour Mme Gérard Silméus née Jacqueline Jean, décédée le 8 septembre 2011, a été remise jeudi à son frère Roossel Prospère par les autorités judiciaires de la ville des Gonaïves (département de l’Artibonite).

De nombreux habitants de la localité de Dorlette (5ème section Labranle/Gonaïves) dont  M. Gérard Silméus avaient déclaré que la femme, retrouvée le 2 novembre 2012 dans les rues des Gonaïves, était  Mme Gérard Silméus.

Quelques jours plus tard, une autre famille venue de Port-au-Prince présente la dame comme étant Mirlène Prospère (demeurant et domiciliée à Santo/Croix-des-Bouquets). Elle avait des problèmes mentaux.

Le commissaire du gouvernement des Gonaïves, Me Enock Génélus, a déclaré avoir remis la dame à sa famille après analyse des pièces fournies  par cette dernière.

Selon le chef du parquet, la famille de Mirlène Prospère a présenté entre autres sa carte d’identification nationale, son acte de naissance et  sa carte de membre dans une église de Port-au-Prince.

Pour sa part, M. Gérard Silméus a admis qu’il s’est trompé de personne, car la Mirlène Prospère est plus jeune que sa femme décédée.

AAP, 27 décembre 2012

Category : reserved to connected users | Write a comment | Print

From the same author

Comments

| Contact author |