Nouvelles du 28 Novembre 2012 »

 Nouvelles du 28 Novembre 2012

29/11/2012

 

 

 

Agence Artibonitienne de Presse (AAP)
92 A, Route Nationale #1, Descahos, Gonaïves, Haïti
Tél : 3232-4680
E-mail :aapgonaives@ymail.com
Blog: agenceartibonitiennedepresse.bloguez.com

___________________________________________________________

Deux jeunes garçons tués par balles aux Gonaïves

 

Gonaïves, 26 Novembre 2012 –(AAP)- Des individus armés non identifiés ont tué par balles dans la nuit du mardi au mercredi deux jeunes garçons, Ricky Magène et Rony Faustin, à la ruelle Sajous (nord des Gonaïves).

Les victimes se trouvaient dans leur maison quand elles ont été froidement abattues par les malfrats.

Un autre jeune, Charlot Kempes, a reçu une balle au ventre. Il a été transporté en urgence à l’hôpital. Son état est moins inquiétant pour l’instant.

Interrogé par l’AAP, le commissaire du gouvernement près le tribunal de première instance des Gonaïves, Me Enock Génélus, a indiqué que ce crime serait commandité.

« Les bandits n’ont rien volé. Ils ont commis leurs forfaits et prendre la fuite » a fait savoir Me Enock Génélus, ajoutant que les malfrats se sont attaqués uniquement aux hommes de la maison. Les femmes ont été épargnées.

Selon le chef du parquet, un individu qui serait l’auteur intellectuel de ce crime a été interpellé par la police, dans le cadre de l’enquête ouverte sur cette affaire.

Les parents des victimes ont déclaré que les bandits étaient au nombre de quatre (4) et portaient des vêtements de femmes.

« Les bandits étaient cagoulés. Ils ont utilisé une échelle pour pénétrer la maison. Je les ai vu tué mon fils » a expliqué la mère de Rony Faustin, Madame Erzilia François.

Pour sa part, le directeur départemental de la police, M. Marc-André Cadostin, a déploré cet acte. Il a réitéré la volonté de l’institution policière de mettre les bandits hors d’état de nuire.

D’un autre côté, le chef du parquet des Gonaïves, a indexé un gang évoluant dans le quartier populaire d’Acipha qui serait, selon lui, responsable de ce double meurtre.

Ces derniers jours, la police a déjà interpelé une dizaine de malfrats impliqués dans des cas de viol, de vol, d’associations de malfaiteurs et d’escroquerie dans la cité de l’indépendance.
AAP, 28 novembre 2012

 

Une organisation des Gonaïves commémore le 27ème anniversaire de la mort des trois (3) écoliers tués sous le régime de Jean-Claude Duvalier

Gonaïves, 28 Novembre 2012 –(AAP)- Une organisation dénommée « Rassemblement des Elèves, Parents et Enseignants pour une Education de Qualité dans le Département de l’Artibonite (REPEQUEDA) » a commémoré mercredi le 27ème anniversaire de la mort des trois élèves gonaïviens tués sous le régime de l’ancien président Jean-Claude Duvalier.

Au cours d’une manifestation anti-gouvernementale, le 28 novembre 1985, Daniel Israël, Jean Robert Cius et Marckenson Michel ont été tués par des militaires.

Le responsable de la REPEQUEDA, Enock Jean-Pierre, a salué la mémoire de ces trois (3) jeunes écoliers qui, dit il, ont été tués « innocemment ».

Enock Jean-Pierre demande aux autorités judiciaires des Gonaïves de prendre toutes les dispositions en vue de rendre justice à la famille des victimes.
AAP, 28 Novembre 2012

 

 

 

Category : reserved to connected users | Write a comment | Print

From the same author

Comments

Eugene Wilton, le 30-11-2012 à 12:42:18 :

Félicitations

Salut, Je tiens à vous remercier pour le fameux service que vous nous rendez,tout en vous demandant de vous évertuer un peu plus. Autrement dit,je vous suis tous les jours,comme ça,je m'informe un peu plus de cette ville que j'aime tant. A priori,j'aurais souhaité à ce que les numéros se suivent jour après jour. Cordialement.

Eugene Wilton, le 30-11-2012 à 12:41:40 :

Félicitations

Salut, Je tiens à vous remercier pour le fameux service que vous nous rendez,tout en vous demandant de vous évertuer un peu plus. Autrement dit,je vous suis tous les jours,comme ça,je m'informe un peu plus de cette ville que j'aime tant. A priori,j'aurais souhaité à ce que les numéros se suivent jour après jour. Cordialement.

| Contact author |