Nouvelles du 2 novembre 2012 »

 Nouvelles du 2 novembre 2012

2/11/2012

Agence Artibonitienne de Presse (AAP)

92 A, Route Nationale #1, descahos, Gonaïves/Haïti

Tél : 3232-4680

E-mail :aapgonaives@ymail.com

Blog: agenceartibonitiennedepresse.bloguez.com

____________________________________________________________________________

 

La première journée de conférences de C3 group : un pari plus que  réussi

Gonaïves,  2 novembre 2012-(AAP)- Plus d’une centaine de personnes dont  des étudiants,  professeurs, avocats et des cadres issus de l’élite intellectuelle des Gonaïves (département de l’Artibonite) ont pris part jeudi à la première journée de conférence-débats organisée par Conseils, Communications et Constructions ( C3 Group S.A) à l’occasion de la Saint-Charles (Patron des Gonaïves).

L’ancien major des ex-Forces Armées d’Haïti (FAd’H), Patrick H. Bastien a abordé le thème de l’importance d’une Armée Nouvelle en Haïti, alors que le leader politique, Evans Paul,  plusieurs fois victime des répressions de l’armée,  a parlé du dilemme que représente le monopole de la force.

Dans son intervention, Patrick H. Bastien, a plaidé en faveur de la mise en place d’une nouvelle armée dans le pays, mais, dit-il, une armée qui sera au service de la population.

Selon M. Bastien, l’ancienne armée s’était vu confier une mission « de police » qui n’était pas la sienne. Et en plus, a-t-il dit, les présidences civiles utilisaient toujours des éléments de l’institution pour persécuter leurs adversaires politiques.

L’ancien major des ex-FAd’H prône une armée de développement qui s’impliquera notamment dans la lutte pour le reboisement du pays et dans l’entretien des routes.

« Il n’est pas normale que l’armée soit dissoute », a-t-il lancé, ajoutant que cette institution est la mère de la patrie.

Pour sa part, le secrétaire général du Parti Convention Unité Démocratique (KID en créole), Evans Paul, a indiqué que les anciennes forces armées d’Haïti ont toujours été utilisées contre la population au profit d’une oligarchie ou des intérêts politiques de certains membres et alliés de l’institution.

Selon Evans Paul, seules les douze (12) années de la guerre de l’indépendance constituent une référence valorisante pour l’armée d’Haïti.

Evans Paul a estimé que l’armée haïtienne s’est auto détruite en s’impliquant dans des assassinats, des coups d’état et des répressions à outrance contre la population civile.

« L’armée d’Haïti a été toujours perçue comme un instrument de représailles au service de l’oligarchie » a-t-il rappelé.

Le leader du KID dit souhaiter la mise en place d’une armée institutionnelle et apolitique avec pour mission de garantir la souveraineté nationale et la défense civile.

Il plaide également en faveur du service militaire obligatoire en Haïti.

De leur coté, les participants à cette première journée se sont déclarés satisfaits de la performance des conférenciers.

Ils souhaitent que d’autres activités similaires soient organisées dans la cité de l’indépendance en vue de réunir l’intelligentsia de la ville.

AAP, 2 novembre 2012

 

 

 

 

Category : reserved to connected users | Write a comment | Print

From the same author

Comments

| Contact author |