Nouvelles du 22 Octobre 2012 »

 Nouvelles du 22 Octobre 2012

22/10/2012

Agence Artibonitienne de Presse (AAP)
92 A, Route Nationale #1, descahos, Gonaïves/Haïti
Tél : 3232-4680
E-mail :aapgonaives@ymail.com
Blog: agenceartibonitiennedepresse.bloguez.com

__________________________________________________________________

 

Vers l’élaboration d’un plan de réduction de violence aux Gonaïves


Gonaïves, 22 Octobre 2012-(AAP)- La Mairie des Gonaïves (département de l’Artibonite) et le Fonds pour la Réalisation des Objectif du Millénaire (MDGIF) ont lancé lundi dans la cité de l’indépendance deux (2) journées de travail sur la « violence communautaire ».

La coordonnatrice du programme conjoint pour la Prévention des Conflits et la Cohésion Sociale (PCCS), Maureen MAYNE, a indiqué que ces ateliers ont pour objectif de « réfléchir sur les phénomènes de violence et d’y apporter des éléments de solutions ».

L’un des maires assesseurs de la ville, Luc Dessalines, s’est félicité de cette initiative qui, selon lui, devrait permettre d’élaborer un « plan de réduction de la violence » au niveau de la commune.

« Ensemble, nous pouvons faire des Gonaïves une ville émergente » a-t-il soutenu.

Au cours de cette journée, les résultats d’une étude de « victimisation » réalisée par l'Observatoire National de la Violence et de la Criminalité (ONAVC) au niveau de plusieurs quartiers populaires de la ville dont Descahos, Jubilée, K-Soleil et Asifa ont été soumis à l’appréciation des participants.

Selon ce rapport, Gonaïves est perçue comme une ville où règne un climat de sécurité plus ou moins acceptable.

Les représentants de la justice, de la police et de la société civile ont également exposé leurs points de vue sur l’état de la sécurité dans la cité de l’indépendance.

Ces institutions ont estimé que « la situation s’est grandement améliorée ces derniers jours ».

Des séances de travail en groupe ont été réalisées par les participants en vue de déceler les causes et les conséquences des violences les plus fréquentes enregistrées dans la ville comme la violence faite sur les enfants, la violence conjugale et en milieu scolaire.

Gonaïves (Haut-Artibonite), Cayes (Sud), Saint-Marc (Bas- Artibonite), Ouanaminthe (Nord-Est) et Port-de-Paix (Nord-Ouest) sont les cinq (5) grandes villes du pays ciblées dans le cadre de ce programme à l’issue duquel un document réunissant les différentes propositions de solutions devrait être publié.

Des autorités locales, des responsables d’associations de femmes et d’organisations de bases ont pris part à cette activité.
AAP, 22 Octobre 2012

 

Category : reserved to connected users | Write a comment | Print

From the same author

Comments

| Contact author |