Nouvelles du 8 Octobre 2012 »

 Nouvelles du 8 Octobre 2012

9/10/2012

Agence Artibonitienne de Presse (AAP)

92 A, Route Nationale #1, descahos, Gonaïves/Haïti

Tél : 3232-4680

E-mail :aapgonaives@ymail.com

Blog: agenceartibonitiennedepresse.bloguez.com

__________________________________________________________________

 

Le délégué départemental  de l’Artibonite distribue un millier de kits  dans le cadre du  programme « Ede Pep » du gouvernement

Gonaïves, 8 octobre 2012 –(AAP)- Le délégué départemental de l’Artibonite, Jean-Michel Auguste,  a distribué lundi un millier de kits alimentaires aux habitants des quartiers populaires des Gonaïves (département de l’Artibonite).

Selon M. Auguste, cette distribution de nourriture entre dans le cadre du programme « Ede Pep » du gouvernement Martelly/Lamothe.

Jean-Michel Auguste a informé que le programme sera réalisé dans les communes du département.

AAP, 8 Octobre 2012

 

Le Ministre de l’Education exprime la volonté du gouvernement d’améliorer les conditions de travail des inspecteurs départementaux

Gonaïves, 8 octobre 2012 –(AAP)- Le Ministre de l’Education Nationale, Pierre Vanneur, a séjourné dimanche aux Gonaïves (département de l’Artibonite) pour s’enquérir des problèmes auxquels est confronté le système éducatif dans la cité de l’indépendance.

Au cours de cette visite, le Ministre a rencontré des cadres de la Direction Départementale de l’Education (DDE) et des représentants d’organisations d’enseignants.

Interrogé par l’AAP à l’issue de la rencontre,  un responsable de l’UNNOEH, Eckol Renoit, a indiqué que le Ministre  a exprimé sa volonté d’améliorer les conditions de travail des inspecteurs départementaux et de valoriser le métier d’enseignant.

Selon Eckol Renoit, le Ministre a promis de faire suite aux revendications des enseignants du secteur public relatives à la nomination d’un directeur départemental.

Citant les déclarations du Ministre de l’Education Nationale, M. Renoit a indiqué que le dossier de nomination du directeur départemental sera traité par le Directeur Général du Ministère, Joseph Charles Levelt.

En ce qui concerne la question de l’augmentation, le responsable de l’UNNOH a fait savoir que le ministre a annoncé la mise en place d’une commission multisectorielle pour statuer sur cette question.

AAP, 8 Octobre 2012

                 

Le PRI fait un ensemble de propositions au chef de l’Etat pour redresser  la situation socioéconomique et politique du pays

Gonaïves, 8 octobre 2012 –(AAP)-Le Bloc des Parlementaires pour le Renforcement Institutionnel (PRI) dit prendre  acte des récents changements opérés aux niveaux du gouvernement, de certaines délégations départementales, de la police du Nord et de la justice.

Dans une lettre ouverte adressée au chef de l’Etat, Joseph Michel Martelly, et dont copie a été envoyée à l’AAP, le PRI indique que les changements opérés à  la tête du Parquet près le Tribunal de Première Instance de Port-au-Prince, sept (7) commissaires du gouvernement en moins de deux (2) ans et trois (3) nominations en moins de vingt-quatre (24) heures constituent un fait important à signaler.

Selon le PRI, ces changements interviennent à la suite des mouvements de protestations légitimes de la population haïtienne contre la hausse vertigineuse des prix des denrées de première nécessité après le fameux ‘’Carnaval des Fleurs ‘’.

« La population proteste également contre la misère, le chômage, le gaspillage des deniers publics, la corruption au sein du gouvernement et l’incapacité de ce dernier à satisfaire les besoins primaires du peuple dont la grande majorité croupit dans la misère la plus abjecte », indique la lettre.

Pour redresser la barque Nationale, le Bloc des Parlementaires pour le Renforcement Institutionnel (PRI) invite le chef de l’Etat à faire retrait des décrets du 4 janvier 2012  et du 7 juin 2012 créant la Commission Nationale de Lutte contre la Faim et la Malnutrition (COLFAM) et  la Commission d’Appui à la Coordination des Infrastructures de Sport et d’Accompagnement de la Jeunesse Haïtienne (CACISAJH).

Le PRI estime que ces décrets  placent illégalement la Première dame Sophia Martelly et M. Michel Olivier Martelly au rang des comptables de deniers publics.

Le PRI demande également au chef de l’Etat de remanier et réduire considérablement le cabinet ministériel pour ne conserver que les postes indispensables, de reconsidérer la mission de certains ministères, notamment celle du ministère du Commerce et de l’Industrie dans la perspective de mise en œuvre d’une politique de l’emploi efficace, et celle du ministère à la Condition Féminine et aux Droits de la Femme en vue de prendre en compte toutes les composantes de la famille. 

Ce groupe de parlementaire minoritaire souhaite que les ministères liés à la présidence soient renommés et réorientés.

Les signataires de cette lettre demandent au chef de l’Etat de supprimer tous les postes de directeurs généraux adjoints non indispensables, tous les postes créés en marge de la loi, de renoncer aux dépenses disproportionnées et au gaspillage de l’argent des contribuables pour l’entretien des délégations pléthoriques voyageant tant en Haïti qu’à l’étranger.

Ils suggèrent le Président de recadrer les petits programmes du gouvernement « Ti manman cheri », « Aba grangou », « Kredi woz », « Ban m limyè, ban m lavi »,  et « Katye pa m poze ».

Selon les parlementaires,  ‘‘Ti manman cheri’’, pour être légal, doit faire partie des actions du ministère des Affaires Sociales.

 La décentralisation effective, la mise en place d’un conseil électoral provisoire (CEP), le départ des juges de la Cour de Cassation nommés en marge de la loi sont entre autres les propositions faites par le groupe des parlementaires pour le Renforcement Institutionnel (PRI).

AAP, 8 Octobre 2012

Category : reserved to connected users | Write a comment | Print

From the same author

Comments

| Contact author |