Nouvelles du 19 juin 2012 »

 Nouvelles du 19 juin 2012

19/6/2012

Agence Artibonitienne de Presse (AAP)

42 A, Route nationale # 1, Descahos, Gonaïves/Haïti

Tél : (509) 3232- 4680

Email : aapgonaives@ymail.com

Blog : agenceartibonitiennedepresse.bloguez.com

Web Site : aapgonaives.jimdo.com

 

La branche locale du Ministère à la condition féminine rejette les rumeurs selon les lesquelles elle serait de mèches avec des femmes dans les dossiers de viols et d’agressions sexuelles

Gonaïves, 19 juin 2012-(AAP)- La Directrice départementale du Ministère à la Condition Féminine et aux Droits de la Femme (MCFDF), Mme Pierre Netlande, a démenti mardi les rumeurs selon lesquelles les responsables locaux dudit ministère seraient de mèches avec des femmes et organisations de femmes en vue de soutirer de l’argent aux hommes en les accusant de viol et d’agressions sexuelles.

Au cours d’une conférence de presse, Mme Pierre a rappelé que le Ministère ne fait qu’accompagner les femmes qui se plaignent d’avoir été violées ou agressées par des hommes.

« Le Ministère à la condition féminine n’est pas une organisation de Femmes. C’est une entité étatique dont la mission est d’intégrer socialement les femmes haïtiennes », a indiqué Mme Pierre, soulignant que le Ministère oriente les femmes victimes de violence vers la voie à suivre pour qu’elles obtiennent justice pour les préjudices.

Par ailleurs, Mme Netlande Pierre a fait savoir que le Ministère n’est pas impliqué dans les arrestations effectuées par la police et la justice pour les cas de viols et d’agressions sexuelles.

Chaque Ministère et chaque institution travaillant sur le terrain à son rôle et ses attributions, a rappelé la Directrice départementale du Ministère à la condition féminine qui rejette les accusations selon lesquelles son ministère aurait exercé des pressions sur les autorités judiciaires et policières dans les dossiers de viols et d’agressions.

Elle qualifie de mauvaise foi les rumeurs selon lesquelles le ministère aurait mobilisé un groupe de femmes avec pour mission d’accuser les hommes après avoir eu des relations consentantes avec eux.

AAP, 19 juin 2012

 

Le chef du parquet des Gonaïves déclare avoir respecté la loi dans les dossiers de viols et d’agressions sexuelles

 

Gonaïves, 19 juin 2012-(AAP)- Le commissaire du gouvernement près le tribunal civil des Gonaïves (département de l’Artibonite), Me Mésac Philogène,  a indiqué mardi que le parquet a respecté les prescrits de la loi dans les dossiers de viols et d’agressions sexuelles.

 

Au cours d’une conférence de presse, Me Philogène a informé que le parquet ordonne l’arrestation des inculpés des suites d’un certificat médico-légal délivré par un médecin reconnu.

 

Dans le cas de flagrant délit, le parquet procède immédiatement à l’arrestation de l’individu selon la loi, a-t-il fait savoir, ajoutant que certains cas sont transférés au cabinet d’instruction. Alors que d’autres personnes sont tout simplement libérées faute de preuves.

 

Par ailleurs, le chef du parquet des Gonaïves a indiqué que treize (13) cas de viols ont été enregistrés du 1er au 18 juin 2012.

 

Dans le cas du pasteur protestant appréhendé par la police, Mésac Philogène, a déclaré que le pasteur incriminé habite à Sources-Chaudes (2ème section communale d’Anse-Rouge).

Ce pasteur aurait avoué avoir violé une adolescente de treize (13) ans qui habitait chez lui.

Le commissaire du gouvernement a fait savoir qu’une vingtaine de personnes accusées de viols seront comparus par devant la justice dans le cadre des assises criminelles avec et sans assistance de jury qui seront tenues aux Gonaïves du 2 au 20 juillet prochain.

D’un autre coté, Mésac Philogène a rappelé que tous les hommes sont égaux devant la loi.

« Quelque soit son nom ou son appartenance politique, toute personne impliquée dans des actions répréhensibles sera poursuivie par la loi », a-t-il souligné.

AAP, 19 juin 2012

 

Category : reserved to connected users | Write a comment | Print

From the same author

Comments

| Contact author |