Nouvelles du 17 mai 2012 »

 Nouvelles du 17 mai 2012

17/5/2012

Agence Artibonitienne de Presse (AAP)
92 A, Route Nationale #1, descahos, Gonaïves, Haïti
Tél : 3232-4680
E-mail :aapgonaives@ymail.com
Blog: agenceartibonitiennedepresse.bloguez.com
 ___________________________________________________________

Des maires, CASECs et membres de la société civile souhaitent que la décentralisation effective soit l’un des axes prioritaires de l’action gouvernementale

Gonaïves, 17 mai 2012 –(AAP)- Des responsables communaux, membres d’organisations sociopolitiques et de la société civile du Haut-Artibonite ont appelé jeudi le Premier Ministre Laurent Salvador Lamothe à faire de la décentralisation l’un des axes prioritaires de l’action gouvernementale.

Interrogé par l’AAP, le président de la commission communale d’Ennery (Haut-Artibonite), Evens Alexis a plaidé en faveur de la décentralisation effective du pays conformément à la constitution de 1987, toujours en vigueur. 

M. Alexis a rappelé que globalement la décentralisation est en cours en Haïti à travers notamment la mise en place des trois niveaux de collectivités territoriales (département, commune, section communale).

Selon le président de la commission communale, administrativement, la décentralisation commence à être effective dans le département, parce qu’on a plus besoin de se rendre à Port-au-Prince pour obtenir un permis de conduire, un matricule fiscal ou pour faire une demande de passeport. 

Ces services étant disponibles aux Gonaïves (chef lieu du département de l’Artibonite).
 
Le maire de la commune d’Ennery a estimé que beaucoup restent à faire pour que la décentration soit totalement effective. Il appelle le gouvernement à accompagner les élus locaux pour faciliter le  développement des communes.

Pour sa part, un membre de la société civile des Gonaïves, Marquès Michel, a appelé à la mise en place des structures nécessaires au développement du pays.

Marquès Michel dit souhaiter que la question de la décentration soit une réalité pour aider l'Etat à gérer les disparités sociales et à fournir les services de base aux populations des communes.

De son coté, le responsable du Groupe d’Appui à la Décentralisation et au Développement Économique d’Haïti (GADEH), Joanès Clairzius, a demandé au nouveau gouvernement de tout mettre en œuvre pour mettre les pays sur les rails du developpement.

Selon Joanès Clairzius, la décentralisation s’avère de plus en plus nécessaire en vue de finir, dit-il, avec la question de la république de Port-au-Prince.

Il dit espérer que des mesures soient envisagées par les autorités compétentes pour encourager les investisseurs étrangers à s’installer dans le pays. 

Joanes Clairzius souhaite également la construction des routes secondaires à travers le pays pour permettre aux paysans de transporter leurs productions vers les marchés du territoire national.

Le coordonnateur de l’Administration de la première (1ère) section communale de Marmelade (Crête-A-Pain), Petit-Fable Clément, a déploré le fait que rien n’a été fait par le pouvoir central pour permettre aux habitants des sections communales de vivre comme des humains.

Il dit souhaiter le renforcement des collectivités territoriales dans le cadre des démarches visant à décentraliser le pays.

« Seule la décentralisation effective d’Haïti peut corriger les disparités existant entre les gens des villes et ceux des campagnes », a-t-il martelé.
AAP, 17 mai 2012 



Category : reserved to connected users | Write a comment | Print

From the same author

Comments

| Contact author |