Nouvelles du 16 avril 2012 »

 Nouvelles du 16 avril 2012

16/4/2012

Agence Artibonitienne de Presse (AAP)
42 A, Route nationale # 1, Descahos, Gonaïves/Haïti 
Tél : (509) 3232- 4680
Email : aapgonaives@ymail.com 
Blog : agenceartibonitiennedepresse.bloguez.com
Web Site : aapgonaives.jimdo.com
____________________________________________________________________________________________________

La PNH et la MINUSTAH se préparent à donner une réponse aux bandits qui font la loi à Saint-Michel de l’Attalaye

Gonaïves, 16 avril 2012-(AAP)- Le délégué départemental de l’Artibonite, Jean Michel Auguste, a annoncé lundi que des mesures seront prises en vue de donner une réponse aux bandits armés qui font la loi à Saint-Michel de l’Attalaye.

Dans une interview à l’AAP, Jean Michel Auguste a fait savoir qu’une réunion a été organisée en ce sens à la délégation de l’Artibonite avec les maires de Saint-Michel, les représentants de la Police et de la Mission des Nations-Unies pour la Stabilisation en Haïti (MINUSTAH) pour définir un plan de sécurité dans la commune. 

Le commissaire du gouvernement près le tribunal civil des Gonaïves, Mésac Philogène, a également participé à cette rencontre. 

Selon M. Auguste, la MINUSTAH a promis une présence beaucoup plus régulière dans la région.

Des démarches sont en cours en vue de l’augmentation de  l’effectif des policiers à Saint-Michel. Du matériel et des équipements adéquats seront mis la disposition des policiers, a-t-il encore fait savoir.

Le délégué départemental de l’Artibonite a souligné que la police et la MINUSTAH se préparent à faire une intervention à Saint-Michel de l’Attalaye pour mettre les bandits hors d’état de nuire.

De nombreux cas de vols à mains armées, de braquages et de kidnapping ont été enregistrés ces derniers jours à  Saint-Michel, selon des informations rapportées par les autorités locales.
AAP, 16 avril 2012

Toutes les activités sont paralysées  dans les tribunaux des Gonaïves en raison d’un mouvement de grève de 24 heures lancé par FBH et l’ANAMAH

Gonaïves, 16 avril 2012-(AAP)- Le secteur judiciaire de la ville des Gonaïves (département de l’Artibonite) a été complètement paralysé ce lundi en raison d’un mouvement de grève de 24 heures lancé par la Fédération des Barreaux d'Haïti (FBH) et l'Association Nationale des Magistrats Haïtiens (ANAMAH).

Les avocats réclament l’installation des membres du Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ). 

Interrogé par des journalistes, le bâtonnier de l’ordre des avocats des Gonaïves, Me Néhémie Joseph, a indiqué que par ce mouvement, les associations des barreaux et des magistrats d’Haïti réclament l’application du protocole d’entente du 24 février 2012.

Dans cet accord, l’exécutif haïtien avait pris l’engagement d’installer le CSPJ au plus tard le 29 mars 2012.

Néhémie Joseph dit souhaiter qu’une solution immédiate soit trouvée entre l’exécutif et le judiciaire pour mettre une fin à cette grève qui pénalise, selon lui, les détenus qui attendent de se présenter par devant leur juge naturel.

Le bâtonnier des Gonaïves appelle à la publication de l’arrêté présidentiel permettant  au CSPJ d’entrer officiellement en fonction.

« Le moment est venu pour le pays d’avoir enfin un système judiciaire libre et indépendant », a lancé Néhémie Joseph.

Pour sa part, l’avocat Denis Fils Noël, a indiqué que la mise en place du CSPJ est une exigence constitutionnelle.

Denis Fils Noël s’en est pris aux lois haïtiennes d’avoir placées le judicaire en dessous de l’exécutif et du législatif.

C’est une anomalie, a-t-il dit, puisque nul n’est au-dessus de la loi.
AAP, 16 avril 2012

Category : reserved to connected users | Write a comment | Print

From the same author

Comments

| Contact author |