Nouvelles du 23 mars 2012 »

 Nouvelles du 23 mars 2012

23/3/2012

Des employés des tribunaux de paix et de première instance de Saint-Marc protestent contre la nomination de certains cadres dans le système judiciaire de cette ville

Saint-Marc, 23 mars 2012 – (AAP)-  Des employés des tribunaux de paix et de Première Instance de Saint-Marc (Bas-Artibonite) ont organisé vendredi une manifestation pour protester contre la nomination de certains cadres dans le système judiciaire de cette ville.

Les protestataires parmi lesquels des membres de la société civile ont dénoncé ce qu’ils appellent le caractère irrégulier de la nomination de ces fonctionnaires qui ne seraient pas du département.

Il s’agit du doyen du tribunal de première instance de Saint-Marc, Me Noël Pierre-Louis Massillon, et des juges  Milcanne Cajuste et Rica Aristilde.

Ils ont bloqué l’entrée principale du tribunal pour porter les autorités compétentes à revenir sur leur décision.

Les manifestants ont menacé de maintenir leur mouvement jusqu'à ce qu’ils obtiennent satisfaction.

Par ailleurs, la route nationale #1 a été bloquée au niveau de Montrouis par des habitants de cette ville.

Cette situation a paralysé pendant plusieurs heures la circulation des véhicules dans cette zone.

AAP, 23 mars 2012

 

 

 Un responsable local de l’institut du bien-être social annonce un ensemble de mesures visant à protéger les mineurs

 

Gonaïves, 23 mars 2012 – (AAP)-  Le responsable de l’institut du Bien-être Social dans le département de l’Artibonite, Jean Sindair, a annoncé jeudi un ensemble de mesures visant à la protection des enfants mineurs.

 

Selon Jean Sindair, ces mesures entrent dans le cadre d’une campagne de sensibilisation entreprise par cette institution de concert avec tous les acteurs travaillant dans le domaine.

 

Jean Sindair a fait savoir qu’une enquête a été ouverte par les responsables dans les clubs, les discos et les boites de nuit pour s’assurer que des mineurs n’y travaillent pas.

 

Il s’est félicité du fait que les enfants gonaïviens de moins de dix-huit (18) ans ne fréquentent  pas non plus, ces lieux destinés aux adultes.

 

Dans le cadre de cette campagne, des banderoles seront placées dans plusieurs points de la ville en vue de sensibiliser la population notamment les parents sur la nécessité de protéger leurs enfants.

 AAP, 23 mars 2012

 

 

 

 

 

 

 

Category : reserved to connected users | Write a comment | Print

From the same author

Comments

| Contact author |