Nouvelles du 02 mars 2012 »

 Nouvelles du 02 mars 2012

2/3/2012

Agence Artibonitienne de Presse

42 A, Route nationale # 1, Descahos, Gonaïves/Haïti

Tél : (509) 3232- 4680

Email : aapgonaives@ymail.com

Blog : agenceartibonitiennedepresse.bloguez.com

 

Un ancien député des Gonaïves estime qu’une sortie heureuse à la crise actuelle n’est pas pour aujourd’hui

 

Gonaïves,  2  mars  2012 –(AAP)- L’ancien député des Gonaïves (180 kms au nord de Port-au-Prince), Arsène Dieujuste, a estimé vendredi qu’une sortie heureuse à la crise engendrée par  la démission du Premier  Ministre  Garry Conille n’est pas pour aujourd’hui.

Interrogé par l’AAP, l’ancien parlementaire a expliqué sa déclaration par le fait que  le mandat d’un tiers des sénateurs arrivera à expiration en mai prochain et par  le bras de fer entre  l’exécutif et la chambre des députés qui, dit-il, ne jouera  pas en faveur du Président Martelly.

«Si le chef de l’Etat peut  compter sur l’appui de ses amis au sénat  pour  la ratification rapide d’un Premier Ministre, il ne sera pas facile pour lui  à la chambre basse », a lancé Arsène Dieujuste.

Selon M. Dieujuste, les sénateurs dont le mandat arrive à expiration vont négocier pour avoir  au sein du gouvernement des ministres ou des  secrétaires d’Etat ; alors que les députés vont tirer davantage sur la corde pour qu’un  gouvernement  ne soit pas installé avant la date du 14 mai.

L’ancien député des Gonaïves a souligné  que  l’absence du gouvernement favorisera  une augmentation des prix des produits de première nécessité ainsi que des cas d’insécurité dans le pays.

 Le Président Joseph Michel Martelly a officiellement désigné jeudi l'actuel Ministre des Affaires Etrangères, Laurent Salvador Lamothe  au poste de Premier Ministre, pour remplacer le docteur Garry Conille.

Joseph Michel Martelly a également écrit aux présidents des deux chambres pour les informer de son choix.

AAP, 2 mars 2012

 

Les soldats du contingent indonésien de la Mission des Nations-Unies pour la Stabilisation en Haïti réparent  830 mètres  linéaires de route en terre battue à Poteneau, 1ère  section communale de Grande-Saline

 

Gonaïves,  2  mars  2012 –(AAP)- Les soldats du contingent indonésien de  la Mission des Nations-Unies pour la Stabilisation en Haïti (MINUSTAH) ont procédé à la réparation de 830 mètres linéaires de route en terre battue dans la localité de Poteneau (1ère  section communale de Grande-Saline).

 

Le chef civil de la MINUSTHA, Mme Narebat Intchasso Nancaia, a indiqué vendredi que le projet de réparation de  ce tronçon  de route a été présenté aux responsables de la MINUSTAH par le maire de la commune de Grande-Saline.

 

Selon Mme Nancaia, cette route représentait un véritable problème pour les habitants de la région qui ne pouvaient pas circuler normalement  pendant les périodes pluvieuses.

 

« Avec la réparation de cette route, les habitants  de Potneau n’auront plus de problèmes pour vaquer à leurs activités », a déclaré  le chef civil de la MINUSTAH.

Par ailleurs, Mme Intchasso Nancaia a fait remarquer que les soldats de la MINUSTAH exécutent des projets de construction de latrines dans plusieurs communes du pays.

D’autres projets relatifs à la  réparation des bâtiments logeant  des administrations  communales et des tribunaux de paix sont en cours d’exécution, a-t-elle encore souligné.

Le chef civil de la MINUSTAH a fait savoir que l’exécution de ces projets devrait permettre à la population haïtienne de voir les soldats onusiens sous un autre angle.

Elle en a profité pour renouveler  la volonté de la mission onusienne de continuer à travailler de concert avec les autorités  en vue de l’amélioration de la condition de vie  des populations locales.

Pour sa part, le premier lieutenant du contingent indonésien, Utimo Shobirin, a déclaré que les travaux de réparation de la route  de Poteneau ont été  exécutés sur une période de quinze (15) jours.

De son coté, la Directrice départementale des Travaux Publiques, Transports et Communication (TPTC), Mme Michelle Philogène, s’est félicitée de la réalisation des travaux.

Toutefois, Mme Philogène a déploré que les responsables onusiens décident d’exécuter le projet sans l’aval des autorités.

Michelle Philogène a indiqué que désormais les priorités et les domaines d’intervention seront identifiés par les autorités haïtiennes.

Elle a fait savoir que des rencontres ont déjà été organisées avec les responsables des organisations internationales et des Organisations Non Gouvernementales (ONG) pour les signifier de cette décision.

AAP, 2 mars 2012

 

 

 

Category : reserved to connected users | Write a comment | Print

From the same author

Comments

| Contact author |