Nouvelles du 29 février 2012 »

 Nouvelles du 29 février 2012

29/2/2012

Agence Artibonitienne de Presse

42 A, Route nationale # 1, Descahos, Gonaïves/Haïti

Tél : (509) 3232- 4680

Email : aapgonaives@ymail.com

Blog : agenceartibonitiennedepresse.bloguez.com

 

Le Parquet et la Police des Gonaïves décident d’interdire aux bandes de rara de danser dans les rues de la ville

 

Gonaïves, 29  février  2012 –(AAP)- Le commissaire du gouvernement près le tribunal civil des  Gonaïves, Philogène Messac, a annoncé mercredi que des dispositions ont été prises par le parquet  et la police des Gonaïves pour interdire les  bandes de rara de danser dans les rues de la ville.

 

 Me Philogène a expliqué cette mesure par le fait qu’ « autrefois  les bandes de rara étaient réservées aux gens de la campagne ».

 

« Il n’est pas normal que le dimanche matin à l’heure où les églises fonctionnent, des bandes de rara dansent dans les rues de la ville », a déclaré Messac Philogène.

 

Me  Philogène a indiqué que les bandes de rara peuvent venir dans la ville uniquement pour participer à des compétitions, et cela avec l’autorisation expresse de la mairie et de la police.

 

Par ailleurs, le commissaire du gouvernement a   fait savoir que le parquet décide d’interdire le port des  tenues indécentes dans les bandes de rara.

 

« Cette année l’obligation sera faite à toutes les bandes de rara d’exiger à leurs danseurs et danseuses   de porter des tenues descentes », a lancé  Me Philogène, ajoutant qu’une peine allant jusqu'à six (6) mois d’emprisonnement est reversée à toutes personnes qui dansent dans la rue nues ou en petite culotte.

 

Depuis un certain temps, dans la localité de Mapou Chevalier,   un show de rara  communément appelé « Sou béton an » (sur la chaussée) est réalisé chaque année. Dans ce show qui réunit des centaines de spectateurs venus pour la plupart de la ville des Gonaïves,  les reines de bandes de rara exhibent leurs culottes roses pour le plaisir de tous les assistants.

 

Une rencontre a été organisée avec les responsables des bandes de rara  des communes du haut-Artibonite pour les informer de cette mesure.

AAP, 29 février 2012

 

L’insécurité alimentaire au centre  d’une conférence-débat  organisée par le Réseau National des Journalistes Contre la Faim

 

Gonaïves, 29  février  2012 –(AAP)- Dans le cadre d’une tournée nationale, le Réseau National des Journalistes Contre la Faim (RNJCF) a organisé mercredi une conférence-débat  sur la problématique  de l’insécurité alimentaire dans le département de l’Artibonite.

Les participants à cette activité ont posé tour à tour le problème de l’insécurité alimentaire tout en  proposant des pistes de solution visant à améliorer la production agricole dans la région.

Un responsable du réseau des journalistes contre la faim, Emmanuel Paul, a déclaré avoir pris la décision d’organiser ce forum  pour  sensibiliser les participants sur la nécessité de travailler ensemble en vue d’améliorer la production agricole dans la région.

 « Dans le temps, le département de l’Artibonite avait la capacité de nourrir le reste du pays ; alors qu’aujourd’hui, ce département dispose d’un nombre importants de personnes souffrant de l’insécurité alimentaire », a déclaré Emmanuel Paul.

M. Paul souhaite qu’une plus grande place soit accordée aux informations concernant l’agriculture dans les colonnes des journaux et dans les éditions de nouvelles.

Les participants, de leur coté, estiment qu’il serait bon que toutes les couches de la société haïtienne se mettent ensemble pour sensibiliser les autorités sur la nécessité d’adopter des mesures pour augmenter la production agricole.

Pour sa part, le directeur départemental de l’Agriculture, Eddy Charles, s’est félicité de l’initiative du Réseau National des Journalistes Contre la Faim.

L’Agronome Eddy Charles annonce que des dispositions sont entrain d’être prises par le ministère de l’agriculture pour augmenter la production agricole dans le département.

Il a nomment cité le curage et la construction de canaux d’irrigation dans plusieurs régions. Des systèmes de pompage seront également aménagés pour permettre aux cultivateurs d’arroser leurs terres.

 Une soixantaine de journalistes, de techniciens agricoles, de membres d’organisations de planteurs et de la société civile ont participé à ce forum.

AAP, 29 février 2012

 

Inauguration des travaux de reconstruction du dispensaire de  la localité de Tenté, première section communale d’Anse-rouge

Gonaïves, 29  février  2012 –(AAP)- Les travaux de reconstruction du dispensaire de la localité de Tenté (Plaine-de-l’Arbre),  première  section communale d’Anse-Rouge ont été inaugurés mardi.

Ces travaux ont été financés par l’organisation internationale Action Contre la Faim (ACF) en partenariat avec la Direction Sanitaire de l’Artibonite (DSA), la Mairie d’Anse-Rouge et la Direction Nationale d’Eau Potable et de l’Assainissement (DINEPA)

Dans une interview à l’AAP en marge de la cérémonie d’inauguration, le principal responsable du centre, Alius Elino, s’est  félicité de la construction du centre de santé.

M. Elino a invité les responsables locaux du Ministère de la Santé  publique à doter le dispensaire des infrastructures nécessaires à son fonctionnement, tels que : lits, tables etc.

Alius Elino a réclamé également l’ouverture d’une pharmacie à l’intérieur du dispensaire.

7.850 habitants vivent dans la localité de Tenté.

Alius Elino qui est également  membre du Conseil d’Administration  de la Section Communale (CASEC), a par ailleurs fait état  d’une situation de sécheresse qui  s’abat sur  les sections communales d’Anse-Rouge depuis plusieurs mois.

Il a déploré l’absence de tribunal de paix et  d’officiers d’Etat civil dans les sections.

 M. Elino a dénoncé du même coup le fait que la  police soit quasi-inexistante dans les sections ;  alors que les bandits armés font la pluie et le beau temps dans la région.

AAP, 29 février 2012

 

Category : reserved to connected users | Write a comment | Print

From the same author

Comments

| Contact author |