Nouvelles du 09 fevrier 2012 »

 Nouvelles du 09 fevrier 2012

9/2/2012

Agence Artibonitienne de Presse (AAP)

92 A, Route Nationale #1, descahos Gonaïves, Haïti

Te : 3232-4680

E-mail :aapgonaives@ymail.com

Blog: agenceartibonitiennedepresse.bloguez.com

 

MINUSTAH/Viol : le cabinet Dieujuste et Associés salue la résolution du Sénat de la République demandant que les soldats pakistanais soient jugés en Haïti

Gonaïves, 9 février 2012 –(AAP)- Le cabinet Dieujuste et Associés a salué  jeudi la résolution adoptée par le sénat de la république, sur  proposition du sénateur Youry Latortue,  demandant que les soldats pakistanais accusés de viol sur l’adolescent Roody Jean,  soient jugés par des tribunaux haïtiens.

Dans une interview à l’AAP, le principal responsable du cabinet, Me Arsène Dieujuste, a indiqué que cette résolution  rappelle à tous qu’il faut mettre un terme aux dérives orchestrées par les soldats onusiens sur le peuple haïtien.

« Cette résolution est la preuve que l’Etat haïtien ne veut pas s’associer  à ces dérives » a déclaré Me Dieujuste qui condamne le fait que l’Etat avait signé des accords dans lesquels  l’immunité totale a été accordée aux soldats de la MINUSTAH.

 

Me Dieujuste a fait remarquer que la résolution du sénat est un pas important dans l’avancement du dossier de Jean Roody qui, a-t-il dit, se trouve actuellement au cabinet d’instruction.

 

Selon l’ancien parlementaire, même si la resolution n’est pas contraignante, mais au regard du droit international, elle a un impact considérable notamment sur le mode de fonctionnement de l’ONU dans le pays.

 

Dans cette résolution, le Sénat rappelle que le viol, le harcèlement sexuel, le détournement de mineurs, la sodomie forcée constituent des infractions graves portant atteinte à la dignité humaine et sont aussi des actes deshumanisants et dégradants.
 
Condamnant énergiquement le viol du mineur Roody Jean, le Sénat exige réparation pour ce dernier et rappelle qu’en pareil cas c’est la règle « Locus regit actum (le lieu régit l’acte) » qui doit prévaloir.
 
Aussi, le Sénat recommande la levée de l’immunité des soldats indexés par des témoins, par la police et par la clameur publique comme présumés auteurs de ce viol.

AAP, 9 janvier 2012
 

Category : reserved to connected users | Write a comment | Print

From the same author

Comments

| Contact author |