Nouvelles du 8 fevrier 2012 »

 Nouvelles du 8 fevrier 2012

8/2/2012

 

Agence Artibonitienne de Presse (AAP)

92 A, Route Nationale #1, descahos Gonaïves, Haïti

Te : 3232-4680

E-mail :aapgonaives@ymail.com

Blog: agenceartibonitiennedepresse.bloguez.com

 

Haïti/Choléra : le dossier sera entendu par un tribunal de Saint-Marc, selon l’un des avocats des parents des personnes décédées

Gonaïves, 8 février  2012 – (AAP)- L’un des avocats des parents des personnes décédées des suites de la maladie du choléra dans le bas-Artibonite, Me Patrick Christophe, a indiqué mercredi que le dossier sera entendu vendredi par un juge du tribunal  de première instance de Saint-Marc.

Il s’agit d’une action en réparation civile selon les articles 1168 et 1169 du code civil.

Me Patrick Christophe a déclaré disposer de preuves médico-légales selon lesquelles les victimes sont mortes du choléra.

 Il a déclaré également disposer d’autres preuves sur la provenance de la maladie et que les soldats Népalais de la Mission des Nations-Unies pour la Stabilisation en Haïti (MINUSTAH) en seraient responsable.

Me Patrick Christophe a dénoncé la complicité de l’Etat haïtien dans ce dossier.

Toutefois, il s’est félicité des déclarations d’un sénateur de l’Artibonite et d’un ancien ministre de la santé publique qui ont reconnu que les soldats onusiens sont partie prenante dans ce drame humanitaire.

Selon un bilan établi par le  directeur adjoint de l’Organisation panaméricaine de la santé (OPS), Dr.  Jon Andrus, près de 7000 personnes sont mortes du choléra et 520 000  autres ont été infectées dans le pays à la mi-décembre 2011.

AAP, 8 février 2012

 

*En Bref :

 Un accident de la route survenu mercredi sur la nationale #1 au niveau de Bigot (entrée sud des Gonaïves) a fait un mort. La victime, un jeune homme d’une vingtaine d’année qui circulait à Moto, a été tuée sur le coup. Selon des témoins, l’accent s’est produit quand un container qui transportait  un poids lourd a heurté la moto et son passager.

Le responsable de la section Economique de l’école de droit des Gonaïves déplore que moins de 0,5% du budget de la république soit alloué à l’Université

Gonaïves, 8 février 2012 – (AAP)- Le responsable de la section Economique de l’Ecole de Droit et des Sciences économiques des Gonaïves (EDSEG)-une entité de l’Université d’Etat d’Haïti (UEH), Daniel Dupiton, a déploré mercredi le fait que moins de 0,5% du budget de la république soit alloué à la recherche et l’enseignement supérieur (université).

« La politique de développement d’un pays ne se planifie pas dans les rues, c’est à l’intérieur de l’université que ce processus commence », a rappelé Daniel Dupiton, faisant savoir que le rôle de l’université est de mettre les ressources humaines à la disposition de l’Etat qui en fait la demande.

Selon Daniel Dupiton, le montant alloué par l’Etat haïtien à l’Universite est le plus faible de toute la caraïbe, de l’Afrique, même de la terre.

Daniel Dupiton a expliqué que seulement trois (3) millions de gourdes sont allouées par an aux entités des provinces de l’université d’Etat d’Haiti (UEH), alors que cet argent, dit-il, ne suffit pour payer 3 professeurs annuellement.

Par ailleurs, M. Dupiton a déclaré avoir entrepris des contacts au niveau du parlement pour qu’un montant de dix (10) millions de gourdes soit alloué cette année à l’Ecole de Droit des Gonaïves qui doit commémorer le 7 novembre prochain son 100ème anniversaire de fondation.

Il souhaite un partenariat entre le gouvernement et l’Université dans le cadre du Programme Education pour Tous (EPT).

AAP, 8 février 2012

Un responsable de l’Ecole de droit et des sciences économiques des Gonaïves souhaite que l’avant projet de budget 2011/2012 soit voté par le parlement

Gonaïves, 8 février 2012 – (AAP)- Le responsable de la section économique de l’Ecole de Droit et des Sciences Economiques des Gonaïves (EDSEG), Daniel Dupiton, a déclaré souhaiter mercredi que l’avant projet de loi sur le budget pour l’année fiscale 2011/2012 soit voté par le parlement haïtien.

Le budget de l’Etat haïtien pour cette année est estimé à 119.8 milliards de gourdes, soit une hausse de 11% par rapport à l’année précédente qui s’élevait à 106.3 milliards de gourdes.

 Cet avant projet va être soumis au Parlement où il sera débattu, probablement modifié, avant d’être voté.

Dans une interview à l’AAP, M. Dupiton a indiqué que si « les parlementaires décideraient de rejeter l’avant projet de loi sur le budget, financé à 45,66% par la communauté internationale, pour des raisons patriotiques, ils devraient donner les voies et moyens au gouvernement en vue de  permettre à l’Etat de continuer à fonctionner ».

Dans le budget de l’Etat haïtien, les recettes fiscales et non fiscales sont estimées à 33,90%,  les prêts à 20,47% et le reste (45,66%) provient de l’aide internationale.

Le responsable de l’Ecole de droit des Gonaïves a par ailleurs souligné le fait que ce budget ne tient pas compte des communes (superficie et population) ; d’où le problème majeur de la décentralisation budgétaire.

Selon lui, le budget de la république devrait être préparé en fonction de la superficie et de la population de chaque département.

M. Daniel Dupiton a également souligné la nécessité  de la mise en place du conseil interdépartemental, prévu dans la constitution de 1987, encore en vigueur, pour contrôler la répartition du budget de la république.

AAP, 8 février 2012

Le bâtonnier de l’ordre des avocats des Gonaïves critique le comportement de certains secteurs suite à la publication de l’ordonnance du juge Jean Carves

Gonaïves, 8  février  2012 – (AAP)- Le bâtonnier de l’ordre des avocats des Gonaïves, Me Néhémy Joseph, a critiqué mardi le comportement de certains secteurs de la population haïtienne suite à la publication de l’ordonnance du juge d’instruction Jean Carves, dans le dossier de l’ancien président Jean-Claude Duvalier.

Selon l’ordonnance, l’ancien président doit se présenter par devant le tribunal correctionnel pour les détournements de fonds commis sous sa présidence. Plusieurs secteurs de la population haïtienne ont critiqué cette décision qui, disent-ils, ne tient pas compte des crimes perpétrés sous le régime des Duvalier.

Me Néhémy a invité les partis qui s’estiment léser à faire un recours par devant une juridiction supérieure.

Faisant savoir que la justice est l’une des institutions garantes de la démocratie dans le pays, l’homme de loi dit renouveler sa confiance dans la capacité des juges à faire triompher la justice dans le cadre de cette affaire.

Le bâtonnier de l’ordre des avocats des Gonaïves se demande si ces secteurs n’avaient pas eu leur propre conclusion, bien avant que le dossier soit saisi par le juge Carves.

Il dit souhaiter que les revendications des organisations de défense des droits de l’homme se fassent dans le cadre de la loi.

 AAP, 8 février 2012

La faculté d’Ethnologie organise une table ronde autour d’un colloque international qui sera tenu a Port-au-Prince

Port-au-Prince, 8 février 2012-(AAP)- Le vice-rectorat à la recherche de la faculté d’Ethnologie- entité de l’Université d’Etat d’Haïti  (UEH) organise jeudi une table ronde autour du colloque international qui sera tenu à Port-au-Prince  les 15, 16, 17 et 18 février 2012.

Ce colloque international se déroulera sous le thème « L'Ethnologie et la Construction de la Nation Politique, du Peuple et du Citoyen ».

                                                                                     

Cette table ronde sera animée par des professeurs de la faculté.

AAP, 8 février 2012

 

 

 

 

Category : reserved to connected users | Write a comment | Print

From the same author

Comments

| Contact author |