Nouvelles du 8 janvier 2012 »

 Nouvelles du 8 janvier 2012

8/1/2012

 

Le député des Gonaïves dit souhaiter que les révélations  sur la nationalité étrangère présumée du chef de l’Etat ne soient pas  vraies

Gonaïves, 8  janvier  2012 – (AAP)- Le député des Gonaïves (180 kms au nord de Port-au-Prince), Sadrac Dieudonné, a déclaré souhaiter samedi que les révélations du Sénateur du nord, Moïse Jean-Charles,  selon lesquelles le Président Michel Martelly et quatre membres du gouvernement seraient de nationalité étrangère, ne soient pas vraies.

 Le Sénateur Moïse Jean-Charles avait appelé le bureau du Sénat à relancer la commission d’enquête sur la nationalité. Il avait affirmé disposer de preuves  selon lesquelles le premier mandataire de la nation ainsi que  les  quatre hauts responsables gouvernementaux étaient tous titulaires d’un passeport étranger.

« Si l’enquête qui sera diligentée confirme les déclarations du sénateur, le président Martelly  sera automatiquement  destitué, conformément à la  constitution de 1987, encore en vigueur », a indiqué Sadrac  Dieudonné.

Faisant remarquer que la double nationalité n’est admise en aucun cas,  le député des Gonaïves a rappelé qu’il s’agirait d’un grave cas de tromperie qui, a-t-il dit, devrait être sanctionné avec la plus grande rigueur.

Interrogé sur le fait que des  parlementaires actuellement en fonction seraient également de nationalité étrangère, le député a fait savoir que ces élus  subiraient le même sort que le chef de l’Etat et ses ministres, si ces rumeurs se confirmaient.

Il a rappelé les cas des députés de la 48ème législature Dorméus Edmond (Terre Neuve / Anse-Rouge, Rassemblement de Démocrates Nationaux Progressistes, RDNP) et  Élou Saint-Louis Fleuriné (La Gonâve, Fusion),  ainsi que le sénateur Rudolph Boulos qui ont été  respectivement destitués en raison du fait qu’ils avaient la double nationalité.

Dans une interview accordée à l’Agence en ligne « Haïti Press Network », le ministre chargé des relations avec le Parlement Ralph Théano avait démenti formellement  les déclarations du sénateur Moïse Jean Charles.

 «Je déments catégoriquement ces déclarations », a lancé  le ministre Théano qui considère les déclarations du parlementaire comme une « distraction ».

AAP, 8 janvier  2012

Category : reserved to connected users | Write a comment | Print

From the same author

Comments

| Contact author |